MangaClamp

Premier site de news sur les CLAMP ! /(⌒ω⌒)\


Poster un commentaire

Le Voleur aux Cent Visages – tome 1

levoleurauxcentvisages1_g

Akira Ijûin, du haut de ses 9 ans, n’est clairement pas un petit garçon comme les autres.
D’abord son papa ne vit pas avec lui, mais il a deux mamans, de superbes jumelles! Akira fait tout pour elles: le ménage, la cuisine, mais ce n’est pas tout… il dérobe également tout ce qu’elles veulent obtenir par simple caprice! Et c’est donc sous le pseudo de « l’Acrobate » qu’Akira part voler ici un rideau de scène, là une statue de glace…

Vous l’aurez compris, on est dans un délire complètement parodique du héros à la double identité: élève de CM1 le jour, voleur la nuit (rien de plus crédible!).
Le reste est à l’avenant: ainsi Akira est poursuivi par Ryûsuke, qui malgré ses 16 ans, commande aux forces de police! Ce dernier se retrouve même secondé par le médecin de l’école, le Dr Akechi, qui semble en savoir plus qu’il n’en dit!

Le récit assume donc son côté irréaliste et tiré par les cheveux, avec des scènes de vol caricaturales et des évasions improbables. Ces scènes, plutôt rigolotes pourvu qu’on n’y cherche aucune logique, sont finalement très courtes, l’intrigue étant majoritairement tournée vers les discussions philosophiques sur l’amour entre Akira et sa petite amie, la jolie Utako, très précoce (puisqu’elle n’est qu’en école maternelle!).

voleur extrait1

Ces moments de réflexion, à la fois mignons et profonds, ajoutés à l’humour parodique du titre, devraient plaire aux lecteurs les plus jeunes.
Les fans de Clamp quant à eux apprécieront le crossover avec Clamp School Detectives et Dukalyon.
Je conseillerais par contre aux autres de passer leur chemin, Le voleur aux cent visages étant quand même bien barré, et peu susceptible de plaire à tout public.

Concernant les dessins, on a affaire à un chara-design mignon et détaillé. La narration et le découpage sont par contre parfois complètement farfelus, sautant du coq-à-l’âne sans que les Clamp n’aient pris la peine de construire un rythme cohérent entre chaque scénette.
Côté édition, Pika signe là une adaptation convenable, à noter que les planches ont été retournées pour un sens de lecture occidental.

Avec un premier tome désarçonnant et qui ne plaira qu’à une minorité, mais un certain charme dans le ton de l’histoire (renforcé pour ceux qui connaissent déjà les personnages à travers Clamp School Detectives), Le voleur aux cent visages amorce une histoire vraiment à part!
A suivre dans le second et dernier tome!

Mon avis: smiley ennuyé


Poster un commentaire

RG Veda – tome 1

rg-veda-manga-volume-1-premiere-edition-40304

RG Veda (prononcez « rig veda »!) est l’une des toutes premières séries éditées par Tonkam en France, mais aussi la première série officielle du studio Clamp tel qu’on le connaît aujourd’hui.
C’est donc avec nostalgie que je me suis replongée dans mon édition de 1995 (tout cela ne nous rajeunit pas!).

Tout se passe dans un passé lointain, à la création du monde, quand l’empereur du Ciel régnait sur les dieux et les humains.
On fait la connaissance de l’actuel empereur, le cruel Taïshaku-ten, qui va ordonner au roi Yasha d’éliminer la prophétesse Kuyo…

Mais Yasha-ô est ami avec Kuyo et ne peut s’y résoudre, de plus cette dernière va lui annoncer une mystérieuse prophétie qui va l’emmener sur les traces d’un enfant innocent et prisonnier depuis plus de cent ans d’une forêt magique… un enfant pourtant maudit selon la prophétie, et qui pourrait bien causer la mort de Yasha-ô! Que va décider ce dernier…?

Sans titre
Pour créer les personnages de RG Veda, les Clamp se sont inspirées d’anciens textes hindous, empruntant certains noms et parfois certaines caractéristiques de ces dieux anciens. Mais au-delà de cette inspiration, l’ensemble de l’histoire est totalement inventée par Nanase Ohkawa, et constitue une épopée de héroic-fantasy pleine d’action et d’aventure, et déjà très violente et dramatique dès ce premier volume.

Au dessin, Mokona Apapa nous offre de superbes illustrations originales et très typées, entre les vêtements et les bijoux très travaillés des personnages, ou leurs cheveux brillants! L’ensemble nous plonge avec dépaysement dans un univers fascinant et cruel.

On regrettera toutefois une narration un peu trop rapide dans ce premier volume, les personnages ne s’attardant pas trop émotionnellement sur les drames qui surviennent, le lecteur n’ayant pas encore non plus vraiment le temps de bien cerner et de s’attacher à chaque protagoniste.

Côté édition, on note une jaquette et un papier de qualité, suffisamment blanc et épais, ainsi que la présence de pages couleurs en début de volume, et de bonus des Clamp en fin de tome. La traduction est à peu près claire et fluide, mais les onomatopées sont restées en VO, et le lettrage un peu daté n’est pas toujours agréable à lire, ni bien placé!

rg-veda-manga-volume-1-deluxe-21397

Les plus exigeants pourront donc se tourner vers l’édition deluxe bénéficiant d’une traduction retravaillée (avec des phrases fort différentes!), d’un lettrage soigné et respectant les dessins, et d’une belle qualité d’édition générale (coffret-fourreau, hard-cover, pages couleurs et ruban marque-page, papier glacé…). Une édition deluxe unique que les Clamp avaient d’ailleurs saluée lors de leur passage à Paris!

Première œuvre des Clamp, RG Veda se distingue par un univers riche et un scénario original et osé. Ce premier tome (bien qu’un peu rapide) s’avère poignant et cruel, et ne devrait donc pas laisser indifférent! Enfin, les mangakas dévoilent suffisamment les enjeux du récit pour nous donner envie de découvrir la suite, et les vérités encore cachées!

Mon avis:smiley sourire1