MangaClamp

Premier site de news sur les CLAMP ! /(⌒ω⌒)\


2 Commentaires

[Décembre 2015] Actu Clamp

Ohayo mina-san! ~~ ♪♫

En cette nouvelle année, qui est celle du singe, j’ai choisi de ressortir cette vieille illustration de Tokyo Babylon, avec la petite mascotte simiesque des Clamp! :)

CXlsEvuWwAAziC7

L’occasion de déterrer de vieux souvenirs grâce à ces photos glanées sur twitter, avec les Clamp Shoten & Laboratory, et ces vieux CD-ROM! Des items collector difficilement trouvables aujourd’hui!

Pour nous souhaiter une bonne année 2016, les Clamp ont réalisé cette illustration avec les héros de leurs séries qui font l’actu: Sakura, Watanuki et Shaolan. Une annonce subliminale qui nous indique à quoi nous attendre en cette nouvelle année…?

CXmKsnXUoAALy0l

A part ça, dernièrement, on a pu découvrir une farandole de nouveaux avatars. Ci-dessous, vous trouverez des chibis de Nanase Ohkawa, Mokona, Tsubaki Nekoi et Satsuki Igarashi. Puis il y a deux avatars de Tsubaki Nekoi, et ensuite un de Nanase Ohkawa et un autre de Tsubaki Nekoi pour 2016. Viennent enfin un dessin des Mokona (qui fait office d’avatar pour le compte twitter officiel des Clamp), et pour terminer, encore un nouvel avatar de Tsubaki Nekoi (elle aime bien en dessiner et en changer souvent! xD).

Pour souhaiter les anniversaires des membres du staff de leur série-fétiche xxxHOLiC, les Clamp ont dessiné de petits croquis colorés à chacune de ces occasions. Ainsi on a célébré l’anniversaire de Shizuka Itou, seiyuu de Himawari, le 5 décembre, puis c’était au tour de Tsutomu Mizushima (réalisateur de l’animé, représenté ici par Raiju) et de Sayaka Ohara (seiyuu de Yûko) le 6 décembre, puis de Mika Kikuchi (seiyuu de Mokona), le 16 décembre.

Pour les fêtes, on a aussi pu admirer de nouveaux croquis ou illustrations colorées de xxxHOLiC, Tokyo Babylon ou Drug&Drop, avec dans l’ordre ci-dessous Watanuki et Mokona, Subaru et Seïshiro (!!), puis Dômeki et enfin Kazahaya!

Entre deux photos de nourriture (qui inondent littéralement le fil twitter de Nanase Ohkawa, comme d’habitude), on a pu voir aussi que les Clamp fêtaient Noël à leur manière: Mokona a décoré le studio avec un drôle de truc, les coupes de champagne et le gâteau ont été dégustés lors d’une des émissions radio sur KBS (avec Junko Iwao), et la dernière image, c’est un délire sur le jeu Yakuza Kiwami sur PS4!

Voici d’autres petits croquis que j’ai glanés ci et là. Les deux premiers me sont un peu obscurs (il s’agit toujours du même délire sur les yakuzas, je crois! xD), mais vous pouvez voir en 3e position un clin d’œil à l’année du mouton qui se terminait, puis Sakura (Tsubasa World Chronicle) qui entraîne Hana:

Voici également un portrait de Kazahaya et Rikuo:

CXik7NRU0AA8kR0

J’ai fait le tour je crois! ;)

A part ça, j’espère que vous ne faites pas une overdose de Card Captor Sakura (sinon vous pouvez sauter ce paragraphe! xD). Pour ma part je pense que ce serait bien que ça se calme en tout cas (même les meilleures choses doivent avoir une fin ^^’).
Toujours est-il que le 18 décembre 2015, la série est ressortie dans un coffret Blu-ray (un peu) moins cher que le précédent. On peut l’admirer sur les trois premières images, où l’on découvre l’illustration de Sakura et Shaolan en grand. A titre de comparaison, sur les deux images suivantes, je vous ai mis l’ancien coffret Blu-ray où l’on voit la même illustration mais coupée sur les côtés et le bas.

Tant que je suis dans les BR, pour info, au passage, je rappelle que la box Blu-ray de Chobits est quant à elle sortie le 25 décembre (mais j’en parlais déjà dans mon précédent billet d’actus):

81o4igCgVJL._SL1500_

Pour en revenir à Sakura, CCS pour les intimes, en matière de goodies, on ne sait plus où donner de la tête. Certains sont vraiment de qualité en plus, ce qui donne drôlement envie – malgré des prix parfois élevés, quand ces objets ne sont pas tout bonnement inaccessibles en-dehors du Japon (à moins de passer par un proxy). Comme d’habitude, je ne m’étalerai pas sur les prix et liens d’achat pour ne pas transformer ce blog en catalogue, mais vous pouvez toujours me demander ces infos en commentaire de ce billet si vous le souhaitez! ;)

Voici donc deux coussins disponibles chez SuperGroupies, des lunettes chez Movic, un tablier chez Ensky, des bracelets toujours chez SuperGroupies, des montres et des mini-couvertures chez Break, la figurine Platinum Star sortie chez Furyu, et la figma de Max Factory. Enfin, chez Break à nouveau, des straps avec les fameux oursons rose et vert (qui étaient déjà sortis en grandes peluches): si je ne devais craquer que sur un objet, ça serait celui-là! ♥

Par ailleurs, Ichiban Kuji continue de décliner la licence Card Captor Sakura avec une énième loterie (j’ai perdu le compte), intitulée Card Captor Sakura ~wa Nyan to Wa Modern~, et qui débutera le 23 janvier au Japon. Encore une fois, les Clamp ont réalisé une nouvelle illustration pour l’occasion, et plein de nouveaux chibis qui sont juste adorables… Si j’adhérais peu au dernier thème (sur Alice au pays des merveilles), je dois avouer que celui-là me parle plus! Banpresto fait vraiment de jolies choses!

Voici donc toutes les images promotionnelles que j’ai pu glaner avec tous les lots: un coussin, une peluche, un éventail, un sac, des mugs, des sachets probablement en tissu, des serviettes, des straps (la version secrète sera avec Yué), et bien sûr le gros lot: l’illustration inédite sur son support, qui existera probablement en deux versions comme dans les précédentes loteries (une simple et une dédicacée).

Tant qu’on est dans les goodies, sachez que SuperGroupies se met aussi à décliner la licence xxxHOLiC à présent, avec des escarpins et des collants, et des colliers aux symboles rappelant Watanuki et Dômeki.

La marque ne s’est pas arrêtée en si bon chemin, puisque Tsubasa Reservoir Chronicle a aussi droit à ses chaussures et sac rappelant les tenues de Shaolan, Fye et Kurogane. De quoi être otaku et fashion à la fois! ;)

Toujours concernant Tsubasa Reservoir Chronicle, j’avais déjà partagé ces cadres mais je vous remets de nouvelles photos que j’ai trouvées récemment (ces chibis sont trop mimis!):

Chez Break Prize, Mokona aussi continue d’être décliné, en peluche forcément, mais cette fois-ci avec des ailes:

Le Mokona originel, celui de Magic Knight Rayearth ( les oreilles sont plus courtes, si vous avez du mal à les distinguer! ;) ), ressort lui aussi, avec une peluche qui fera 25 cm!

CVS0wdhVAAEMmMn

Sûrement sous l’influence des tsum-tsum avec leur drôle de position couchée, Ioryogi de Kobato se voit lui aussi à nouveau décliné en petites peluches (chez Break Prize aussi je crois):

CX3vGTfUAAAC7rj

Et tant qu’on est dans ce thème, je partage ici la photo d’une peluche trouvée sur ebay. Il s’agit de Mugetsu, le renard en tube! Certes, c’est une contrefaçon chinoise, mais je trouvais que l’idée de créer une peluche de cette mascotte était bien trouvée! ^^

Comme il n’y a pas que le côté commercial dans la vie (même s’il semblerait que les œuvres de Clamp n’y échappent plus du tout, malheureusement), parlons des nouveaux chapitres sortis en décembre.

Last but not least, le 19 décembre est donc sorti un nouveau chapitre de Tsubasa World Chronicle, le 16ème en l’occurrence:

CWl42caUAAAL6AZ

Le 7 décembre, on n’a pas eu de nouveau chapitre de xxxHOLiC rei en tant que tel, mais une nouvelle collaboration avec Suga Shikao.  Ces illustrations se retrouvent donc dans le clip de sa dernière chanson.

Et voici donc la chanson de Suga Shikao “Anata hitori dake shiawase ni naru koto wa yurusa renai no yo” ♪♫

 

N’oublions pas que les Clamp participeront également au projet BULLET, je ne sais pas où ça en est, mais voici le lien qui vous permettra de suivre l’avancée de ce défi si vous voulez rester AU TAQUET!

CXSMUXeWcAQv27E

J’ai presque fait le tour des parutions manga de notre studio préféré, il me reste juste une grande annonce à faire (sauf si vous me suivez sur twitter et êtes déjà au courant!).

En mars 2016, sortira un nouvel artbook de Card Captor Sakura! Alors qu’il y aurait largement suffisamment de nouvelles illustrations pour faire quelque chose de complètement inédit, il semblerait pourtant que cet artbook ne sera qu’une sorte de réédition, un best-of d’anciennes illustrations issues des 4 précédents artbooks, choisies par les Clamp.
L’espoir d’y voir quelques nouvelles illustrations reste tout de même permis!

CXETyfQUQAA96Yf

Pour info, Cutesherry a fait un travail impressionnant pour lister toutes les illustrations inédites de Sakura qui ne sont encore jamais parues en artbook:

– 10 artworks pour la réédition du manga en 2015 (9+1).
– 14 artworks pour le jeu sur mobile en 2013.
– 4 artworks pour les loteries Ichiban Kuji (sans compter tous les nouveaux chibis à chaque fois!).
– 1 artwork pour la loterie de Movic.
– 1 artwork pour les 3 expositions sur CCS.
– 3 artworks pour les jaquettes des Blu-Ray (intégrale de la série, 1er film, 2e film).
– 1 artwork au moment du tremblement de terre au Japon.
– 1 artwork pour la couverture d’un n° de Clamp No Kiseki (Clamp Anthology).
-> + tous les artworks avec des crossovers:
– Clamp in 3D Land.
– Clamp in Wonderland.
– Clamp in Cardland.
– les festivals Clamp.
– les artworks occasionnels postés sur twitter ou sur le blog des Clamp, comme celui où Sakura est le PDG de la Shigatsu Tsuitachi Corporation.
– les calendriers.
– les artworks des années 90 qui n’ont pas été imprimés dans un des artbooks de l’époque (ça concerne au moins 5 ou 6 illustrations).
– les 4 illustrations de Sakura en mariée en 2011.
– 1 autographe du 25 févier 2014.
– 2 illustrations crossover en noir&blanc: 1 avec Sakura (CCS) x Shaolan (TRC) x Yûko (Holic) et 1 avec Sakura (CCS) x Watanuki (Holic) x Sakura (TRC).
– dans les années 90, les jaquettes des 4 LD (laser discs) où les personnages portent des vêtements bleus et des ailes blanches: Eriol x Sakura x Nakuru, Yukito x Touya x Sakura, Tomoyo x Sakura et Mizuki x Sakura.
– la jaquette du DVD du 2e film.
– la jaquette de Clampazar.
– l’illustration où Chii prend dans ses bras Sakura.
– les illustrations de 2014 du Clamp Kyoto Exhibition.
– la Sakura de Street Fighter pour la fausse couverture de magazine d’Arika.
– les 2 jaquettes des CD de Junko Iwao avec Tomoyo.

Ça fait beaucoup! O.o
Même si l’artbook de mars ne sera qu’une sorte de réédition, peut-être y aura-t-il ensuite un 2e artbook avec toutes ces illustrations inédites, qui sait? ;)

Changement de sujet à présent, avec plein d’infos pêle-mêle.
J’inaugure tout ça avec le charmant Yoru, visiblement très bonne pâte face aux déguisements que lui affuble sa maîtresse Tsubaki Nekoi:

Dans l’indifférence générale (ou seulement la mienne?), les OAV de Code Geass: Akito the exiled, dont le chara-design a été assuré par les Clamp, semblent enfin sur le point de se terminer: RDV le 6 février 2016 pour le 5e et dernier épisode (pour fêter ça, voici un lien vers le trailer)!

CWeqy5wXIAEy9bB

Le mois de décembre en France a marqué aussi la fin du concours de fanart Tsubasa/Holic lancé par Pika, et dont on attend encore les résultats.
Quelques images (j’ai évidemment un gros coup de cœur pour le dernier!):

Pour terminer ce billet, avec ce qui sera, je le pressens, un nouveau gros pavé, revenons sur les émissions de radio des Clamp diffusées pendant le mois de décembre.
Merci encore une fois à Chibiyuuto (et à son ami Claudio) pour toutes les infos en anglais!

Clamp no Kyoto Agaru Sagaru

0199f9330f3deefb188cee0399786bad

Épisode 11 – 03/12/2015

Tekken designLes sujets principaux de cet épisode étaient le matériel de dessin et les jeux vidéo.
Au début, les Clamp ont commencé l’émission en lisant un e-mail d’auditeur à propos des différents outils de dessin qu’elles utilisent dans leurs séries, ce qui a donné lieu à un passionnant échange.
Ensuite elles ont parlé longuement de jeux video. Chaque membre a cité ses jeux favoris ou actuels. Ainsi, Satsuki a mentionné Megami Tensei, et Nanase Front Mission.
Elles ont ensuite parlé des jeux sur Card Captor Sakura produits par ARIKA, puis du costum design qu’elles ont réalisé pour le jeu Tekken en 2009.
A un moment, Nanase a demandé aux autres lesquelles de leurs séries elles verraient bien adaptées en jeu: Mokona a cité Angelic Layer évidemment, et Satsuki s’est prise à rêver d’un jeu de danse avec tous les héros de Clamp!

Voici maintenant un résumé plus détaillé de la première partie de l’émission, à propos du matériel de dessin:

Une auditrice du nom d’Asaka a posé une question à propos de Chobits. Elle avait en effet lu dans une interview que les Clamp avaient utilisé des styos à bille pour les illustrations de cette série. Elle s’est alors demandé si à l’instar de Trèfle et de xxxHOLiC, c’était Nanase qui avait décidé du matériel utilisé, ou si cela avait été laissé à l’appréciation des membres de Clamp en charge du dessin?

pigma4.600– Nanase a immédiatement répondu qu’habituellement, c’était bien elle qui décidait (elle est partout! xD), et que des stylos à bille avaient bien été utilisés pour Chobits.
Mokona a ajouté que pour débuter, elles avaient un peu fait des essais avant de se décider, pour vérifier comment cela rendait à l’impression finale.
Elles voulaient donner l’impression d’une image un peu brute, comme du dessin au crayon. Elles ont d’ailleurs essayé de dessiner au crayon justement, mais cela ne rendait pas aussi bien.
– Pour Trèfle, elles se sont servis de petits stylos appelés Pigma.
– Pour Magic Knight Rayearth, elles ont utilisé ces mêmes stylos au début, mais Nekoi a mentionné utiliser aussi des stylos de chez Tube (?) où l’encre est à base d’eau. Au début elles trouvaient difficile de travailler avec cet outil, mais elles continué parce que ça rendait bien, et Nanase a ajouté que cela rendait aussi le trait plus épais. Quelques secondes plus tôt, les Clamp expliquaient justement utiliser ce stylo dès qu’il fallait dessiner avec des lignes plus larges.
– Nanase a continué la discussion en demandant s’il y avait eu d’autres occasions où elles avaient découvert de nouveaux matériels intéressants, mais chacune a répondu que ce n’était pas vraiment le cas.
– Dans Card Captor Sakura, le trait principal était dessiné à l’aide d’un stylo donnant une teinte marron à l’ensemble, Nekoi et Mokona ont ajouté qu’il s’agissait d’un Maru-pen. Pour les illustrations colorées, elles utilisaient les acryliques habituelles, qui durcissent si l’on ne s’en sert pas pendant longtemps, ce qui peut les rendre compliquées à utiliser même si c’est pourtant un outil pratique à l’usage.
– En revenant sur Chobits, les Clamp ont expliqué que pour réaliser l’illustration inédite du dernier coffret Blu-ray (cf. plus haut), cela a été compliqué de ressortir le matériel qui avait vieilli et durci (quand les couleurs les plus utilisées n’étaient pas tout simplement épuisées xD), comme il s’était écoulé 3 ans depuis la dernière fois qu’elles s’en était servi. Nekoi a ajouté qu’elle ne pouvait pas utiliser un élément en particulier, qui s’était perdu dans le déménagement à Kyoto.
– Nanase a ensuite demandé si les vieilles illustrations pouvaient s’abîmer avec le temps? Et chacune a répondu que généralement tout allait bien, mais que cela pouvait devenir difficile. Nekoi a commenté que les matériaux d’un autre côté pouvaient se décomposer. Ainsi la couleur rose glacé pouvait devenir transparente comme de l’eau et impossible à utiliser. Mokona a ajouté que l’encre elle-même pouvait devenir jaunâtre, et chacune a confirmé que la couleur originale de l’encre ne demeurait jamais bien longtemps en général.
– Nanase a expliqué qu’habituellement, elles utilisaient de l’encre colorée ou des marqueurs Copic, mais que c’était compliqué une fois le concept artistique fixé. Elles essaient à chaque fois en effet plusieurs matériels, avec de l’encre de chez Takara, des stylos ou des mini-stylos, mais une fois qu’elles ont choisi un outil, elles s’y tiennent.
– Donc pour répondre de façon complète à la question de l’auditrice: c’est Nanase qui décide du matériel utilisé, mais avant cela la mangaka en charge fait des suggestions, et elles en discutent ensemble – même si c’est Nanase qui a le dernier mot. xD
– Mokona explique que quand elles font des essais, elles vérifient jusqu’à la dernière impression effective des artworks. Nanase précise qu’elles sont très exigeantes là-dessus, avec toujours une attention particulière à propos de la façon dont cela va rendre à l’étape de l’impression dans le magazine (où l’impression n’est pas de qualité). Elles se montrent les unes aux autres le rendu des dessins avant de décider ensemble. Satsuki ajoute que suivant le magazine et la maison d’édition, le papier et l’encre utilisés varient énormément, donc qu’il faut prendre cela en compte aussi. Nekoi insiste sur le fait que c’est particulièrement vrai pour les illustrations en couleur, le rendu final peut beaucoup changer – et devenir plus rougeâtre ou orangé, comme le souligne Satsuki.
Nanase suggère aux auditeurs de comparer méticuleusement les tankobons des différents éditeurs pour voir les différences.
Satsuki recommande aussi de comparer la version du magazine avec celle de l’artbook. Et Nanase ajoute que c’est probablement sur les illustrations de Card Captor Sakura que la différence est la plus visible, puisque le magazine Nakayoshi était à l’époque imprimé en quadrichromie (CMYK) et que le noir tournait au marron. Elle explique aussi qu’à ce moment-là, la majorité des auteures de shôjô n’avaient pas l’habitude d’encrer en noir, d’où l’impression du magazine dans ces tons-là. Mais bien sûr, en dehors du magazine, pour les artbooks et le reste, on utilisait plus que ces 4 couleurs, donc l’impression était plus proche du rendu de l’illustration d’origine.

Épisode 12 – 10/12/2015

Pendant cet épisode, les Clamp ont passé les 5 premières minutes à parler de X-1999 parce qu’un auditeur leur a demandé par mail quel était le groupe sanguin de Kamui.

Elles ont ensuite lu un second mail qui leur demandait d’expliquer comment s’était passée la collaboration xxxHOLiC x Suga Shikao (cf. plus haut), où elles ont dû écrire un manga basé sur une chanson. Mokona a dit qu’elle s’était beaucoup amusée sur le storyboard, qui était un peu en lien avec le type de narration que l’on peut retrouver dans Trèfle.
Nanase a précisé que le dessin principal et l’encrage de xxxHOLiC était fait en analogique tandis que les finitions se faisaient de manière digitale sous Photoshop.
Elles ont ensuite longuement parlé de lunettes (de lunettes pour lire, de lunettes rondes, de lunettes de soleil – comme celles de Suga Shikao).

On notera que l’émission a un nouvel ending, il s’agit de la chanson « going » de Iwao Junko, qui figure sur son nouvel album « Return to myself ».

A la fin de cet épisode, les Clamp nous ont appris qu’elles avaient dessiné un shikishi pour Misaki Tomoko, l’animatrice de KBS qui s’occupe de l’émission, avec Hikaru et Mokona de Magic Knight Rayearth. Une illustration que cette dernière a partagée sur twitter:

 

Dédicace pour l’animatrice misaki_rock de KBS

 

Voici un résumé plus détaillé de l’émission:

– Les Clamp ont d’abord évoqué le fait qu’il faisait encore doux à Kyoto alors que l’hiver approchait.

– Nekoi a ensuite lu le message d’un auditeur. Ce dernier porte un intérêt particulier au groupe sanguin des personnages, et aime s’amuser à deviner le type de chaque protagoniste en lisant le manga, puis essayer de vérifier ce qu’il en est par la suite, pour savoir s’il a vu juste.
Il voudrait donc connaître le groupe sanguin de Kamui dans X-1999, en précisant qu’il l’imaginait bien du type B. Mais est-ce vraiment le cas? Il ajoute qu’il aimerait bien connaître le groupe sanguin des autres personnages de la série.
(Note: au Japon, il est courant d’extrapoler le caractère d’une personne en fonction de son groupe sanguin, comme on le fait en France avec les signes astrologiques par exemple)

-Nanase est immédiatement très surprise que l’on puisse imaginer Kamui comme étant du groupe B. Mokona dit que pour elle, le groupe B est bien représenté par le personnage de Hiromi Oka (héroïne du célèbre manga Ace wo Nerae! – il s’agit de Héléna dans Jeu, Set, et Match! en VF), le genre de personne qui a un objectif clair à atteindre, tous ses efforts tendant vers ce but, ce qui fait qu’elle ne voit pas du tout Kamui avec un profil comme celui-là. Nekoi dit que ça ne vient pas du groupe sanguin, mais parce qu’elle est une fille qui se bat du mieux qu’elle le peut. Elles mentionnent aussi Maaya Kitajima du célèbre Garasu no Kamen (Laura dans Laura ou la Passion du théâtre en VF) qui serait également du groupe B.
Nanase répond donc en précisant que Kamui n’est effectivement pas du groupe B. Les autres membres essaient de deviner son type, puis Satsuki dit que Kamui est A, ce que Nanase confirme.
Elle ajoute qu’il pourrait apparaître comme quelqu’un du groupe O cependant.
– Quant à elle, Satsuki explique que l’image qu’elle se fait des gens de type A, elle incluse, est en quelque sorte celle de personnes irresponsables. Elle dit qu’elle n’a jamais rencontré personne du groupe A qui soit stable et sûr de lui-même.
Nanase précise qu’elle voit les gens du groupe O comme ennuyeuses, et un peu obsessionnelles à propos de la propreté et de l’ordre.
Mais cette perception peut simplement venir de leurs préjugés puisque parmi les Clamp, 3 sont du groupe A et une seule du groupe O. Avec une telle équipe, celle qui est du groupe O passe sûrement par des moments difficiles! Nanase poursuit en expliquant que même si on pourrait dire qu’une personne est stricte et méthodique, ce n’est pas forcément à prendre au pied de la lettre. Ainsi, communément, on pourrait voir les gens du type A comme ayant une apparence forte, mais quand on en vient à parler d’une bande d’amis ou de gens appartenant au même groupe, cela peut devenir ennuyeux (elle emploie l’expression « guda guda » qui désigne des gens ennuyeux répétant la même chose en boucle). Satsuki lui réplique qu’elle ne devrait pas dire ça, et Nanase répond qu’elle pense de cette manière pour leur groupe aussi. Elles commencent alors à discuter des échanges habituels qu’elles ont tous les jours, quand l’une doit attendre avant d’aller dans la maison de l’autre, ou quand quelqu’un demande à Mokona si elle peut avoir une journée de congé et que cette dernière répond qu’il vaudrait mieux prendre le jour d’après, ce genre de choses. Nanase raconte qu’une fois Satsuki lui a demandé de ne pas venir chez elle, mais plutôt de se retrouver autre part, et qu’on pouvait ne pas nécessairement se voir dans nos maisons respectives. Et Nanase explique qu’à cette époque il y avait tellement de livres empilés comme des tours chez Satsuki que l’on ne pouvait physiquement pas y entrer. Voilà le genre de choses qu’une personne de type O fait. Selon Nanase on peut aller chez Nekoi n’importe quand et ça ne la dérange pas. Nekoi dira peut-être que c’est un peu le bazar chez elle, mais ce n’est pas si désordonné que ça – et Nekoi elle-même ajoute que s’il y a des choses qui traînent chez elle, c’est fait exprès pour que son chat joue avec.
– Nanase conclut à propos de la maison de Kamui, qui pourrait être à moitié propre et rangée, et à d’autres endroits un peu en bazar. Alors que chez Fûma tout serait nickel. Et ce, puisque les gens du groupe A aiment décorer leur maison avec les choses qu’ils aiment, alors que ceux du groupe O auraient tendance à tout cacher et ranger.
Nanase mentionne le fait que Sorata est du groupe B, mais qu’elle ne se rappelle pas vraiment avoir publié toutes ces infos sur les personnages quelque part. Satsuki lui rappelle alors que tout a été compilé dans les guidebooks de l’animé.

– Elles parlent ensuite de la chanson de Suga Shikao et du one-shot spécial qu’elles ont publié à cette occasion. Il contient peu de bulles avec du texte, ce qui est à l’opposé de la narration habituelle de xxxHOLiC.
En dessinant, elles ont du coup eu l’impression de faire un shôjô manga, puisque ce style de narration correspond plus aux shôjôs.
Nanase a expliqué qu’au stade du storyboard, cela ressemblait beaucoup à Trèfle puisque l’objectif était que l’art soit utilisé comme une sorte d’illustration. Quand elles ont envoyé les planches aux éditeurs, elles ont créé plusieurs calques à superposer: une version avec les illustrations, une avec les trames, une avec les bulles et les paroles, et une version finale avec l’ensemble – ce qui a donné beaucoup de travail à Nekoi pour sauvegarder séparément toutes ces étapes et données.
Nanase a continué en expliquant que dans le cas de xxxHOLiC, le dessin est fait à la main jusqu’au stade de l’encrage, tandis que les finitions sont numériques. Elles ont cité le nom d’un logiciel ressemblant à « Max Photoshop ». Elles n’utilisent pas Studio Comic en tout cas, et ont mentionné Clip Studio.
Nanase raconte qu’auparavant tout était fait à la main, mais que maintenant, même si elles dessinent manuellement les lignes, elles les scannent ensuite et les importent vers le logiciel, ce qui rend les tâches plus faciles et rapides. Dans le temps, cela leur causait beaucoup de souci quand elles n’avaient pas le temps de finir de tracer toutes ces lignes.
D’un autre côté, comme elles peuvent envoyer les chapitres numériquement par mail ou les uploader dans le cloud, elles n’ont plus l’excuse de dire que le coursier à moto est lent!
– Pour en revenir au one-shot de Holic, elles en ont envoyé trois versions, et ont pu voir la preview du clip sur YouTube, mais elles ne savent toujours pas à ce moment-là ce que va donner le rendu final, donc elles ont hâte de le découvrir!
– Mokona a dit qu’à partir de maintenant, elles devraient toujours dessiner xxxHOLiC en écoutant cette chanson, et Nanase a ajouté que cela leur donnerait un sentiment de persévérance, ce à quoi Mokona a répondu que celui lui plaisait.
– Nanase a remarqué que cela faisait longtemps qu’elles n’avaient pas dessiné la vraie Yûko. Le début de l’histoire commence avec Yûko dans la boutique, puis l’histoire se focalise sur Watanuki. La première partie n’est en effet ni un rêve ni un souvenir, avec Watanuki quand il était étudiant.
– On découvre qu’à chaque apparition de Watanuki dans le manga, Nekoi demande quelles lunettes elle doit dessiner (à un moment elles sont cassées, puis il récupère les lunettes de Clow qui sont plus rondes, quand il reprend la boutique).

Épisode 13 – 17/12/2015

Cet épisode était centré sur Card Captor Sakura.

Les Clamp ont beaucoup parlé des goodies autour de la série, et de tout un tas d’autres choses sur le sujet. La sortie prochaine d’un artbook a été mentionnée (cf. plus haut).

 

CW-3pAeU0AEEB15Épisode 14 – 24/12/2015

Cet épisode était centré sur l’invitée du jour, la chanteuse Iwao Junko, bien connue des fans de Clamp pour être également la seiyuu de Tomoyo.

Les Clamp l’ont interviewée à propos de sa carrière comme doubleuse et chanteuse (elle a une voix si apaisante!).
Elle a certainement dû en profiter pour parler de son dernier album, et de la chanson « going » dont j’ai posté le clip ci-dessus.

Ci-contre, une photo prise par les Clamp de Iwao Junko dans le studio de la radio KBS (OMG ça picole dur avec les Clamp dans les parages…).

 

Épisode 15 – 31/12/2015

CXhDCi-UAAAGgDgPour ce dernier épisode de 2015, les Clamp ont passé en revue l’année écoulée.

Mokona a beaucoup parlé de Shuins, des genres de sceaux avec une calligraphie à l’encre noire dessinée sur un tampon rouge, et qui sont donnés aux visiteurs des temples.
Les Clamp ont évoqué les Goshuin, qui sont des livres permettant de collectionner ces tampons. Il semblerait qu’elles ait évoqué l’idée de créer quelque chose de ce genre, et vu leur amour pour les traditions japonaises ce ne serait pas illogique, mais c’est une info à vérifier.

Autre info qui aurait été donnée dans cette émission, les Clamp auraient évoqué la possibilité d’un nouveau voyage à l’étranger (pour un évènement, une convention, des vacances?), encore une rumeur à vérifier.

Je fais de mon mieux avec les sources en anglais, mais si vous parlez japonais et souhaitez partager votre éclairage sur le contenu de ces émissions, je suis bien évidement preneuse! ;)

C'est tout pour aujourd'hui! ♥

C’est tout pour aujourd’hui! Merci de m’avoir lue! ♥

Je terminerai cet article si vous le voulez bien avec mes vœux pour cette nouvelle année! =)

J’espère vraiment qu’en 2016, les Clamp se concentreront sur leurs mangas en cours, Tsubasa et Holic, et reprendront éventuellement au moins une de leur série en pause (Drug & Drop…?).
Avec le 20ème anniversaire de Card Captor Sakura qui approche, je pense qu’il est peu probable que le nombre de goodies soit revu à la baisse malheureusement (attention je n’ai rien contre les goodies – je suis la première à en acheter! xD – mais il y en a vraiment trop ces derniers temps! ^^’). Enfin, quitte à se faire envahir par la série, je prie pour la sortie au Japon d’un artbook reprenant les illustrations inédites, et pour une chouette réédition en France du manga chez Pika (le 20 avril peut-être? ^^)!

Ce serait bien aussi si la communauté de fans autour de Clamp redevenait un peu plus active et passionnée, non? :)
En effet, j’ai l’impression qu’alors qu’on est submergé par tout ce qu’il y a à voir, à écouter, et à lire, et par les réseaux sociaux aux notifications chronophages, on prend de moins en moins le temps d’échanger ensemble et de réagir aux différentes news et chroniques.

Toute l’équipe de MangaClamp et moi-même nous efforçons de toujours garder vivant et accueillant le forum lié à ce blog en tout cas, alors n’hésitez pas à nous rejoindre si le cœur vous en dit! ;)

Bonne année 2016 à tous! :D


Poster un commentaire

[Octobre 2015] Actu Clamp

Octobre, un de mes mois favoris, vient de se terminer! Et c’est sous une pluie rougeoyante de feuilles mortes que j’écris ce magnifique nouveau récap’! (bon en vrai je suis bien au chaud devant mon ordi qui veut bien fonctionner aujourd’hui, mais passons. XD)

Le mois dernier donc, nous avons pu découvrir de nouveaux avatars de Nanase Ohkawa et Tsubaki Nekoi, dessinés par cette dernière comme d’habitude! :)

Très fan de la fête de Halloween, Nekoi nous a offert une pléthore de nouveaux petits croquis des personnages de Clamp, prêts à vous jeter un sort! Retrouvez dans cette galerie les Mokonas, Kuro et Fye, Ashura et Kendappa-ô, Keï, Kazahaya et Rikuo, et enfin Watanuki et Dômeki!

Les Clamp nous ont aussi livré d’autres petits dessins sur leur compte officiel, avec des persos de Tsubasa déguisés, et gribouillés en haut d’une planche au-dessus de la zone d’impression, Dômeki dans un coin de case, et Seïshiro submergé de documents:

En ce qui concerne les publications maintenant! :)
Le 5 octobre est sorti le 45e chapitre de xxxHOLIC Rei:

18

Par ailleurs, nous avons appris qu’une carte de vœu aux couleurs de Tsubasa World Chronicle était offerte aux lecteurs du Weekly Shonen Magazine (pour les modalités, cf. le magazine du 7 octobre)! Et si vous en doutiez, 2016 sera donc l’année du singe. ;)

En parallèle, un nouveau chapitre de Holitsuba Gakuen (le fameux crossover scolaire de Tsubasa & Holic), est paru de son côté le le 21/10 dans le Weekly Shonen Magazine toujours:

19

Tsubasa World Chronicle est quant à lui apparu sur la couverture du magazine SPECIAL, avec une illustration que l’on connaît déjà mais que je re-partage ici pour le plaisir des yeux! *o*

En effet, le chapitre 14 de la série est sorti le 20 octobre:

22

Dans les pages du magazine, on a découvert un nouveau goodies officiel de la série, un thermos avec une nouvelle illustration made by Clamp (encore d’adorables chibis! ♥), admirez:

Mais le mois dernier l’évènement à ne pas manquer c’était surtout la sortie du tome 2 de la série, en édition simple ou limitée, toutes deux parues le 16 octobre:

Au travers des photos qui suivent, on découvre plus avant le coffret de l’édition limitée, avec les deux faces du manga et du Blu-Ray (contenant les OAV de Tsubasa Shunraiki, pour rappel), et le fameux mini-strap collector en forme de Mokona:

Petite info au passage: le 3e volume de Tsubasa World Chronicle sortira lui aussi en édition limitée, cette fois-ci accompagné d’un nouveau drama audio sur le support Playbutton. Rendez-vous au printemps 2016 pour découvrir tout ça!

Parlons goodies maintenant! :D
Tsubasa est à l’honneur chez Break Prize avec une déclinaison autour de chibis inédits des personnages: entre un cadre photo, des straps mais aussi des badges, choisissez ce qui vous plaît! :D

Même opération pour Card Captor Sakura (ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu de nouveaux goodies de cette série tiens!!! non je plaisante XD), je remets d’ailleurs en passant les deux illustrations qui ont inspiré ces nouveaux chibis, ici déclinés en straps et badges!

Rien de nouveau dans la galerie d’images qui suit, je vous remets juste le visuel de straps Card Captor Sakura qui viennent enfin de sortir, et des photos de goodies dont j’avais déjà parlé (mais les photos sont plus explicites que les visuels promotionnels). On a donc les fameux sacs/trousses en tissu-éponge, les peluches Kéro/Suppi que je trouve moches mais ce n’est que mon avis XD, et les figurines de Sakura et Tomoyo les plus mal colorisées de la terre (non???):

Dernière série à bénéficier de l’opération badges avec des chibis dessinés par les Clamp, Magic Knight Rayearth! On a aussi pu apercevoir des serviettes Mokona:

Ressortons au passage de vieux trucs sur ce titre grâce à la magie du net! :D
Voici des tracts promotionnels d’époque qui vantaient la série avant qu’elle ne sorte, sur le chara-design originel on peut voir que Hikaru devait avoir une queue de cheval!

61

Puis pour le fun, souvenez-vous de ce spot qui a 20 ans (!):

Toutes les séries y passent, et donc Kobato a aussi droit à une petite remise en avant promotionnelle, voici des straps à l’effigie de Ioryogi et un porte-monnaie:

On apprend par ailleurs que NBC Universal Entertainment Japan va sortir une édition Blu-Ray limitée de Chobits le 25 décembre 2015, pour la modique somme de 28000 yens. Cette édition digipack contiendra 4 disques rassemblant les 27 épisodes sortis originellement en 2002.
La bonne nouvelle c’est que les Clamp dessineront une illustration inédite de la série pour cette occasion!

80

En France, le mois dernier, Pika proposait un concours de fan-arts, il est d’ailleurs toujours en cours, n’hésitez pas à participer! ;) Voici un exemple et une photo des lots:

En parlant de Pika d’ailleurs, je n’y pense plus comme je ne les reçois plus en SP (et pas les moyens de les acheter en ce moment ^^’) mais l’édition double de Tsubasa Reservoir Chronicle continue son petit bonhomme de chemin, ci-dessous le tome 12 sorti le 21 octobre:

Tsubasa_DOUBLE_12_JKT.indd

Au Japon enfin, les fans de Blood-C ont pu profiter d’un évènement dans une boutique autour de la sanglante licence (les acteurs s’y étaient même déplacés). Le DVD de la pièce de théâtre est en effet sorti le 20 octobre.

Pour en terminer avec les photos, je vous propose les traditionnels clichés de Yoru, la mascotte de Nekoi!

Last but not least, une petite info people (profitez-en, c’est pas souvent!): les acteurs de Yûko et Dômeki dans le drama de xxxHOLiC se sont mariés!

79

Je termine enfin ce billet avec un récap’ qui devrait être désormais habituel, je veux bien sûr parler des émissions de radio des Clamp! Comme je l’avais annoncé, elles passent en effet hebdomadairement sur KBS, et cela représente pas moins 5 émissions en octobre!

COGegG8UcAAzmw2

CLAMP no Kyoto Agaru Sagaru #1 – 01/10/2015

Première émission des Clamp où elles ont parlé un peu de tout, notamment de leur emménagement à Kyoto, ou encore de Clamp in Wonderland (elles ont passé Anata Dake no Wonderland à la fin de l’émission).
Voici un petit récap’ de cette émission grâce aux commentateurs de Chibiyuuto, résumé que j’ai donc traduit en français:
– Au début, elles ont remarqué que ça faisait un moment qu’elles n’avaient plus fait d’émission radio (surtout sans alcool!), en dehors de leurs twitcasts bien sûr. Elles ont ajouté que d’ailleurs, juste avant de venir en studio d’enregistrement, Nanase et Satsuki ont hésité à apporter une bouteille de champagne et à faire démarrer l’émission sur le « plop » de son ouverture, puis finalement Mokona a tranché en disant que ce serait mieux d’amener du saké (ce débat! lol quelles alcoolos ces mangakas XD).
– A propos de la traditionnelle formule d’introduction “otsukaresama desu” (qui veut dire grosso modo “Travaillons bien aujourd’hui!”), elles proposent de le changer en “ware ware no han’i ni!” qui veut plus ou moins dire “bienvenue parmi nous!”, une expression qu’elles aimeraient populariser parce qu’elle est plus joyeuse!
– Pour aujourd’hui donc, elles n’ont pas d’alcool à boire pendant l’émission donc elles vont faire de leur mieux sans (ce délire XD) mais elles songentvraiment à en amener la prochaine fois.
– Nanase a ensuite mentionné le fait que Satsuki devenait vite silencieuse pendant les émissions radio, et s’en est gentiment moquée.
– Après cette intro, elles ont parlé de qui elles étaient et de ce qu’elles faisaient. Ainsi, elles ont débattu sur le qualificatif  de « groupe créatif » qui leur est souvent attribué, mais qu’elles ne trouvent pas très approprié, elles prient donc les auditeurs de leur trouver un meilleur terme et attendent leurs propositions.
– Elles ont brièvement parlé de leurs projets en cours, en évoquant Tsubasa World Chronicle, la séquelle de Tsubasa Reservoir Chronicle, et xxxHOLiC Rei, qui est supposé être hebdomadaire, mais dont il ne sort qu’un chapitre par mois – et cette remarque a fait rire tout le monde.
– Elles ont aussi évoqué leur première œuvre, Seiden RG Veda qui paraissait dans le magazine Wing.
– A propos du studio où elles enregistrent cette émission, elles le décrivent comme très grand, ce qui leur semble étrange, mais ça leur donne aussi l’idée d’y réaliser des performances en live, vu qu’il y aurait la place pour un piano. Satsuki a ajouté à ce propos qu’elles pourraient convier des seiyuus, vu qu’ils sont désormais de plus en plus nombreux à également chanter et jouer du piano.
– Les 4 mangakas ont ensuite parlé de leurs lieux de naissance, et du fait qu’elles ont vécu à Tokyo pendant plus de 22 ans. Elles ajoutent qu’on leur demande souvent pourquoi elles sont revenues vivre à Kyoto, et elles mentionnent Gate 7 (série en pause chez Shueisha) qui se déroule à Kyoto (dans les alentours du temple Tenmangu) et qui demande beaucoup de recherches sur place, ce qui, à l’époque où elles habitaient encore à Tokyo, leur causait beaucoup de fatigue avec les nombreux voyages en Shinkansen.
Elles ont aussi expliqué que beaucoup de gens leur recommandaient de beaux endroits à visiter à Kyoto, et quand un ami écrivain les a invitées à goûter au matcha (du thé vert en poudre), elles se sont dit que c’était le bon moment pour revenir à Kyoto.
Elles ont trouvé un chouette quartier apparemment, après plusieurs visites pour trouver un appartement où déménager. Elles racontent d’ailleurs qu’il neigeait ce jour-là, qu’il faisait très froid même à l’intérieur, sutout qu’elles ont fait la visite en chaussettes parce que l’agence immobilière n’avait pas prévu de chaussons, si bien qu’elles bondissaient d’un coin à un autre plus qu’elles ne marchaient sur le sol glacé! XD. Au passage, on apprend que c’est Satsuki qui a trouvé le bon endroit et s’est décidée la première! Après avoir pas mal discuté entre elles, et comme elles arrivent à un âge où on se rapproche de sa famille, c’est comme ça qu’elles sont revenues à Kyoto.
La dernière des 4 à déménager a été Nanase, en raison du travail qu’il restait à faire à Tokyo, et la première à partir fut Tsubaki Nekoi (à l’été 2012).
A Kyoto, elles ont été surprises par les immeubles circulaires, et le nombre d’évènements sportifs.
Nanase a ajouté qu’elle trouvait étrange d’être entourée de montagnes, comme elle vient d’Osaka où ça ne fait pas trop partie du paysage, et Tsubaki Nekoi a précisé que c’était quand même pratique pour repérer le nord, le sud, etc, juste en les regardant.
Elles ont commenté la météo locale, puisqu’il peut faire très froid à Kyoto même si les matinées sont plutôt douces.
Par ailleurs, elles ont parlé des transports en commun qui fonctionnent différemment, si bien qu’elles avaient du mal à calculer la durée de leurs trajets et qu’au début elles arrivaient en retard à leurs rendez-vous.
Nanase a ensuite demandé à chacune son lieu préféré à Kyoto. Mokona a répondu qu’elle avait l’habitude de sécher la fac et de prendre un autre bus pour aller aux célèbres ruines de Sanjuusangen et y dessiner, et Nanase a plaisanté en criant « Allez à l’école! Allez à l’école! »
Mokona a ajouté qu’elle aimait vraiment les statues de Bouddha, et qu’elle recommandait d’aller les voir.
Toutes les 4 ont évoqué leur premier voyage de repérage pour Gate 7, elles étaient allées à cette occasion dans un temple et étaient étonnées par les vœux inscrits par les gens sur les tablettes, certains étaient plutôt flippants du genre: « je souhaite que mon fils se sépare de sa petite amie », ou « je souhaite qu’il arrive un malheur à mon chef »… Apparemment certains temples sont ouverts même la nuit, ce qui leur a fait dire que ces gens devaient être vraiment sérieux à propos de ces vœux, pour oser aller la nuit écrire des choses pareilles (note: on sent l’inspiration pour un chapitre de la série dans cette anecdote!).
Nekoi de son côté avait l’habitude de descendre en ville, mais dit qu’elle n’en a plus besoin puisqu’un certain magasin (« Hands »?) a également ouvert une boutique dans son quartier (une enseigne qui n’existe d’ailleurs pas à Tokyo, d’après Nanase), elle parle de ses visites également dans les temples et les boutiques de fournitures et de matériel de dessin (apparemment il y a par contre bien plus de boutiques de ce type à Tokyo).
Satsuki de son côté a dit qu’elle allait beaucoup dans les restos de yakiniku puisque c’est simple et qu’on peut y aller seul contrairement aux restaurants traditionnels où l’on se rend accompagné. Nanase lui a alors demandé si elle y allait vraiment toute seule si souvent, et Satsuki lui a répondu qu’en fait pas vraiment, qu’elle y allait aussi avec d’autres personnes, mais que le yakiniku est vraiment délicieux où qu’elle aille.
Mokona quant à elle dit qu’elle aime se rendre dans le célèbre quartier historique d’Arashiyama, à l’ouest de Kyoto.
Nanase en profite pour expliquer que Mokona a depuis toujours collectionné les « goshinchou » (ce sont des petits papiers que l’on reçoit quand on visite un temple, avec quelque chose d’écrit dessus et un sceau, certains sont d’ailleurs très beaux). Or il se trouve qu’à Arashiyama, le temple Okami ferme très tôt, alors elle a dû se dépêcher pour aller y faire ses achats, ce qui lui a d’ailleurs permis de découvrir de très mignons « omamoris » (des charmes japonais, du genre de ceux qui portent chance pour les examens).
Après tous ces commentaires, Nanase a remarqué que personne n’avait vraiment recommandé de lieu en particulier à part les restaurants de yakiniku, et que donc il faudrait qu’elles y réfléchissent pour la prochaine émission.
– Avant de passer la chanson issue de Clamp in Wonderland, elles ont parlé de la vidéo, qui présente les personnages de l’univers Clamp, et des paroles écrites par Nanase.
– Après la diffusion de Anata dake no Wonderland, elles ont plaisanté à propos du fait que cette émission-ci de radio satisferait probablement plus leurs fans que les précédentes, et que cet épisode-ci était plus sérieux finalement (note: il faut avouer que dans leur précédentes émissions, elles ne parlaient que de bouffe et partaient tout le temps en délire! XD)
– Elles ont ensuite demandé aux auditeurs de leur écrire pour leur poser des questions sur Kyoto, sur leurs travaux, ou pour demander les chansons qu’ils veulent entendre. L’adresse mail pour leur écrire c’est clamp@kbs.kyoto et le fax: “kyoto75431-2300”, quant à l’adresse postale, il s’agit de “602-8588”.
– Une annonce à la fin de l’émission a mentionné “Shigatsu Tsuitachi Corporation” comme sponsor du show.

CLAMP no Kyoto Agaru Sagaru #2 – 08/10/2015

Ce deuxième épisode portait sur Magic Knight Rayearth.
– Les Clamp ont évoqué plusieurs souvenirs de l’époque où la série sortait dans le Nakayoshi. Elles ont ainsi parlé de la fois où Nanase et Tsubaki étaient invitées à une émission radio que Shouko Nakagawa animait, et où il s’est avéré qu’elle était une grande fan de la série, surtout de Umi.
– Mokona a parlé de l’opening de l’animé, dont elle a fait le storyboard.
– Enfin, elles ont aussi parlé de ce jeu de cartes:

…et évoqué le spot TV que j’ai posté plus haut. ;)

CLAMP no Kyoto Agaru Sagaru #3 – 15/10/2015

Cette troisième émission était à propos de Tsubasa World Chronicle! Cela coïncidait ainsi avec la sortie du 2e volume de la série.
– Elles ont commencé l’émission avec la lecture de mails d’auditeurs, dont un en particulier qui leur faisait remarquer que dans la précédente émission, elles s’étaient trompées sur le nombre d’années qui s’était écoulées depuis la diffusion de l’animé de Magic Knight Rayearth. XD
– Quelqu’un leur a demandé de quoi retournait cette histoire de sponsor de l’émission, la fameuse compagnie ShigatsuTsuitachi CO.,LTD. Les Clamp ont expliqué que Sakura Kinomoto en était la présidente, et que c’était une entreprise de fiction (même s’il est probable que l’entreprise existe véritablement, et qu’elle est tout simplement dirigée par les Clamp, cf. le copyright de toutes leurs œuvres).
– Elles ont ensuite évoqué leur voyage à Okinawa, une île qui a inspiré le « Nirai Kanai » de Tsubasa, et d’ailleurs elles aimeraient bien y retourner. XD
– Elles ont parlé également des personnages de Gate 7 qui interviennent dans Tsubasa.
– Puis elles ont signalé la sortie prochaine (le 21 octobre) du court chapitre consacré à Holitsuba.
– Enfin elles ont parlé du drama audio sur Playbutton qui accompagnera le tome 3 de la série, à l’image de celui sorti pour le tome 3 de xxxHOLiC Rei.

CLAMP no Kyoto Agaru Sagaru #4 – 22/10/2015

Cette quatrième émission était consacrée à Tokyo Babylon!
– Ce coup-ci, le staff de KBS leur a apporté de l’alcool, ce qui a eu l’air de les réjouir, d’après ce tweet!
– Un auditeur leur a envoyé un email pour leur demander de lui recommander des endroits à visiter à Kyoto, et leur demander d’expliquer le titre de l’émission.
– Elles ont discuté des expressions qu’on leur a proposé pour désigner leur studio, en dehors du qualificatif de « groupe créatif », il y aurait du tri à faire à ce sujet, et un auditeur a fait une blague à propos de Seïshiro (cf. le dessin que j’ai relayé plus haut, et ce tweet).
– Elles ont ensuite parlé de Tokyo Babylon, du design des mangas et du CD, ce dernier ayant d’ailleurs apparemment donné du fil à retordre à Nanase qui était en charge du projet.
– Elles ont parlé de la chanson Deja Vu de Hideaki Matsuoka, qui a d’ailleurs été diffusée dans l’émission.
– Moment nostalgique ensuite, puisqu’elles ont abordé le sujet des cassettes VHS, des LD, CD singles, tout un tas de support d’époque liés aux sorties autour de Tokyo Babylon.
– Chacune des 4 mangakas a choisi un passage de la série qui les a marquées, ainsi, entre autres, Mokona a choisi l’histoire avec le grand-père, et Satsuki l’histoire de la tour de Tokyo (celle du drama audio).
– Elles ont également parlé des évènements autour de leur studio dans les années 90, puis plus récemment, des rééditions de la série (en comparant la version poche et la version CLAMP CLASSIC COLLECTION).
– En parlant de ça, elles ont remarqué que le manga avait vieilli dans le sens où on y trouve des cabines téléphoniques dans les paysages urbains, vu que les portables n’existaient pas encore. Satsuki remarque d’ailleurs que Subaru utilise un beeper à un moment. Mokona se souvient avoir dessiné des cabines téléphoniques dans X-1999 aussi, Nanase rebondit dessus en s’exclamant qu’en effet, à un moment les personnages en cherchent une justement.
Mokona se demande ce que le scénario aurait donné si les smartphones existaient alors, et Nanase répond que si ça avait été le cas, les intrigues auraient été résolues bien trop facilement, ce qui n’aurait pas été bon pour le scénario.
– L’émission s’est enfin terminée sur l’annonce d’invités pour la suivante, qui chanteront le jingle de l’émission (le C L A M P, kuranpu~). Suspense…

CLAMP no Kyoto Agaru Sagaru #5 – 29/10/2015

Ce 5e épisode a accueilli deux invités, le (contre-?)bassiste Ryu Kawamura ainsi que le DJ Zanio. Le duo, avec la participation de Junko Iwao, a créé l’opening de l’émission, Kyoto Transit:

Durant toute cette émission, les Clamp ont interviewé leurs deux invités, ainsi il n’y a pas vraiment eu d’infos sur le studio en lui-même, donc pas de résumé ce coup-ci. ;)

Voilà, c’est tout pour le mois d’octobre! :P
Pfiou que de boulot (je ne sais pas si je le referai tous les mois lol)!


Poster un commentaire

Artbooks, postcard books, fanbooks, romans : petit tour d’horizon de la collection Clamp!

Vous l’aviez demandé, le voici enfin, le récapitulatif exhaustif (?) de tous les recueils d’illustrations officiels de Clamp (et même quelques non-officiels), quelle que soit la forme qu’ils prennent: artbooks, fanbooks, databooks, postcards books, et même romans, il y en a pour tous les goûts!

Évidemment, ça coûte quand même une petite fortune de se procurer toutes ces merveilles, alors les trois-quarts du temps, je les ai achetées d’occasion. ^^
Il faut aussi préciser que ce qui m’intéresse le plus, ce sont les illustrations, donc à contenu égal, j’ai souvent privilégié les éditions les moins chères que je pouvais trouver! ;)

Il arrive aussi souvent que les artbooks contiennent des petites bds ou des petits textes explicatifs, quant aux fanbooks, ils sont bien sûr composés majoritairement de textes… Dans mes achats j’ai donc privilégié, quand elles existent, les éditions en langue française ou anglaise/espagnole/allemande qui sont les plus transparentes pour moi (ah, comme j’envie ceux qui lisent le japonais ou le chinois!).
D’où une collection parfois un peu dépareillée en termes d’éditions, sans compter qu’elles sont un peu usées (avec, à mon grand regret, certaines tranches un peu décolorées du fait de l’ensoleillement assez fort de mon appartement!), mais bon, je n’ai pas acheté tout ça pour que ça dorme sagement sur les étagères, et je les feuillette assez souvent, donc c’est une usure normale on va dire. :P

Dernière précision, j’ai toujours privilégié les illustrations originales des Clamp, donc vous trouverez dans ce récapitulatif très peu de recueils d’illustrations provenant de leurs animés. Mais si ça vous intéresse, je ferai un tour de la question à l’occasion! ;)

J’espère que ce petit tour d’horizon vous donnera une meilleure idée de tout ce qui est disponible en fonction de chaque série! Si vous le voulez bien, c’est par là que ça commence! ;)


Si on essaye de suivre un ordre un peu chronologique, c’est bien sûr par RG Veda que tout débute. ^^ J’ai déjà consacré un article sur le sujet, alors je ne vais pas m’étendre encore dessus! ;)
Je préciserai simplement que si mon exemplaire du Hiten Muma est bien imprimé au Japon, mon Tenmagouka est la version chinoise officielle imprimée à Taïwan, ce qui ne doit pas changer grand chose vu l’aspect très luxueux de l’ouvrage. :) Le contenu est le même en tout cas. ^^

2
Si vous êtes fans de Tokyo Babylon, voici ce que l’on peut trouver autour de la série! L’artbook officiel Tokyo Babylon Photographs, un CD-Comic Book, et enfin un petit postcard-book. Pour le coup tout est japonais! :)

3
Toujours dans les premières séries des Clamp, voici l’artbook de Soryuden/Dragon Brothers, et celui de Clamp School Detectives! Dans ce dernier, il y a un jeu de cartes à détacher. ;)

4
X-1999 a eu l’honneur de deux artbooks, le X-Zero et le X-Infinity. Pour le X-Zero, je possède la première version avec hard-cover, mais sachez qu’il a été réédité en soft-cover avec une illustration de couverture qui fait office de pendant avec celle de X-Infinity.

Voilà à quoi elle ressemble:

313QPTVJE4L
Passons à la suite ^^

5
Pas grand chose d’officiel dans tout ça je le crains! :D
Voici deux recueils d’illustrations sur X-1999 principalement, mais aussi sur plein d’autres séries des Clamp (c’est un peu le foutoir d’ailleurs), l’intérêt (relatif) résidant dans certaines petites illustrations inédites que j’y ai dénichées ^^
En-dessous, 4 postcards books de X-1999 qui reprennent des illustrations de la série.

6
Magic Knight Rayearth n’étant pas ma série favorite, ça se voit que je n’ai pas investi dans les meilleures versions de ses artbooks lol
Le tome 1 est donc ici en version officielle chinoise (imprimée à Hong-Kong), le second est la version anglaise sortie chez Tokyopop.

7
Ah Card Captor Sakura! :D
C’est de circonstance, on parle beaucoup de cette série cette année ^^ Les 4 artbooks disponibles sont ici en plusieurs éditions complètement dépareillées! Les tomes 1 et 2 sont sortis en français chez Pika, mais allez savoir pourquoi, pour le premier ils ont repris la maquette et la présentation du manga, et pour le second, la typographie des anime comics. Pour le 3e, je me le suis procuré en espagnol, et le 4e et dernier artbook est en japonais.

8
Comme je l’avais annoncé, j’ai peu d’artbooks reprenant des illustrations de l’animé, voici néanmoins la collection complète des Cheerio de Card Captor Sakura (qui couvrent l’intégralité de l’animé), comme bien souvent dénichés d’occaz à petit prix.

9
Qui dit Sakura dit cartes de Clow! J’ai la version officielle de Kôdansha, avec les illustrations originales des Clamp (le dessin des cartes est bien plus détaillé que pour certains jeux de cartes de Clow reprenant le design simplifié de l’animé). Quant au petit livret qui détaille les cartes et propose des méthodes pour s’en servir comme d’un tarot (à des fins divinatoires!), je l’ai pris en espagnol (chez Glénat) afin de pouvoir le comprendre!

10
Mes séries chouchoutes côte à côte! *o* Je suis fan de Kohaku, ça ne s’explique pas! :P
Wish est ici en version française (paru chez Tonkam), et Kobato en version japonaise.

Comme pour l’artbook de X-1999, celui de Wish a eu droit à une couverture alternative, la voici:

Wish limited edition

A la fin de chacun de ces deux artbooks (Wish & Kobato), on note la présence d’un épilogue inédit relatif à la série concernée. ;)

11
Déferlante Chobits en vue! J’ai dû faire de bonnes affaires pour acquérir tout ça vu que la série, à l’instar de Magic Knight Rayearth n’est pas ma préférée… ^^’ Les artworks du studio sont cependant splendides! Dans l’ordre, vous pouvez voir l’artbook officiel, Your eyes only (ici dans la version anglaise proposée par Tokyopop), le fanbook (que j’ai trouvé en version chinoise officielle, imprimée à Taïwan), un ouvrage en japonais dédié à l’animé (All about Chobits) et le postcard book avec des illustrations inédites des Clamp.

12
Bien qu’il s’agisse d’une série mineure, Angelic Layer bénéficie lui aussi d’une petite attention avec ce postcard book japonais reprenant les illustrations du studio.

13
Attaquons le gros morceau avec Tsubasa Reservoir Chronicle! Voici les deux artbooks officiels de la série, intitulés Album de Reproductions 1 & 2, ici visibles en anglais (Del Rey) et en allemand (Egmont).

14
On les croise souvent sur la toile mais ces artbooks estampillés Frontmedia ne sont pas officiels (ouh, les vilains bootlegs!) alors ne dépensez pas une fortune pour les acquérir!
En panachant un mélange d’illustrations en couleur et en noir&blanc des Clamp, ainsi que des images issues de l’animé, ces artbooks proposent un sacré patchwork d’images, mais je les conserve quand même, malgré leur intérêt relatif, parce qu’il y a 2 ou 3 illustrations que j’aime bien.  ^^

15
xxxHOLiC a eu les honneurs d’un des plus beaux artbooks officiels qu’il m’ait été donné de voir, et là par contre, il faut mettre le prix pour l’acquérir. Mais il n’y a pas de regret à avoir, c’est un bijou! *o* A côté, vous voyez le postcard book officiel japonais, qui reprend les illustrations de couverture des 19 tomes de la série, et un postcard set édité en France par Kazé.

16
Crossover Tsubasa x Holic! :P Voici le petit livret (avec son CD) qui reprend le délire Holitsuba Gakuen en drama (il s’agit d’une histoire inventée où tous les personnages de Tsubasa et de Holic iraient dans la même école, en tant que profs ou bien élèves!).
Il y a aussi les deux fanbooks de Tsubasa (ici en anglais), et les deux de Holic (en anglais et en japonais pour le second, je ne l’ai pas trouvé dans une langue compréhensible! XD)
Enfin, le petit fanbook édité par Kami à l’occasion de la sortie du film de Holic en France.

17
Parmi les exclus françaises, n’oublions pas ce postcard set qui reprend des illustrations d’un peu toutes les séries (il a été édité par Kazé).

18
Dans les artbooks qui regroupent plein de séries différentes, on peut citer ces trois-là sortis en français chez Pika: le North Side, le South Side, et l’inédit Clamp in Paris, édité à l’occasion de la venue des Clamp à Paris, et introuvable dans d’autres langues! Cocorico ^^

19
Ne crions pas victoire trop vite, la majorité des exclusivités sont quand même japonaises! Voici le All about Clamp et le Clamp Pia, deux ouvrages super sympas, le premier notamment parce qu’il contient le début du volume 19 de X-1999 (avant que la série ne soit stoppée), et le second grâce à toutes les cartes postales incluses dedans. ^^

0
En parlant de magazines, n’oublions pas les Clamp Anthology (Clamp no Kiseki) sortis en français, et qui contiennent une foultitude de petites infos intéressantes, des interviews, et bien sûr de superbes illustrations. ^^

20
Pour ceux qui souffrent de collectionnïte aiguë, il est possible (au Japon, ou en import) de se lancer dans l’une des innombrables collections de cartes autour des séries Clampesques. Je n’en ai ni la force et le courage (ni les moyens financiers d’ailleurs!!), mais je me suis tout de même fait plaisir en dénichant ce petit guidebook officiel de toutes les cartes (jusqu’à un certain point!) sorties dans la gamme Clamp in Cardland. Voici donc le Irreplaceable Book!

21
Vous n’êtes pas sans savoir que Clamp est à l’origine du chara-design de la série Code Geass! Au Japon, une pléthore d’artbooks reprenant les images de l’animé existe, on se contentera de l’artbook officiel intitulé Code Geass x Clamp Mutuality, qui a eu le bon goût de sortir en français chez Tonkam, et pour les plus curieux, de ce petit livret offert dans l’Animeland n°156.

22
Les Clamp ont écrit de nombreux petits romans illustrés, plus ou moins pour enfants, voici donc Soel to Larg: Mokona=Modoki no Bouken sur l’histoire des deux Mokonas avant qu’ils ne rencontrent Watanuki et Shaolan, Mokona Ôjo no Ehon, un petit livre pop-up avec une histoire sur la princesse Mokona, et Kakyô no Chikyû Seifuku Nikki qui met en scène les deux chats des Clamp, Kakyou et Kogane.

23
Envie d’un roman? :D Même s’ils n’ont pas été écrits par les Clamp, ceux-ci ont un lien très forts avec l’univers du studio, et ont été illustrés par les Clamp elles-mêmes.
Le one-shot xxxHOLiC AnotherHolic a été écrit par NisiOisiN lui-même (qu’on ne présente plus!). On peut le lire en anglais chez Del rey.
Dragon Brothers (dont vous avez pu apercevoir l’artbook en début de ce billet) a été écrit par le non moins célèbre Yoshiki Tanaka (The Heroic Legend of Arslan) sauf que la série a été stoppée en France par Hachette, au tome 2 (sur 13 sortis au Japon). La suite n’est malheureusement disponible qu’en japonais…
Enfin, Les Clamp School Paranormal Investigators reprennent le même décor que Clamp School Detectives, avec des personnages hauts en couleur, et des intrigues surnaturelles et/ou fantaisistes très originales! Cette série en trois tomes écrite par Tomiyuki Matsumoto est disponible en anglais chez Tokyopop.

24
Enfin, chers fans de Clamp, ne manquez pas l’occasion de découvrir plus avant Satsuki Igarashi au travers de son Chipmunk Cheeks (Shimarisu no Hoobukuro) qui regroupe ses dessins et articles rédigés alors qu’elle était éditorialiste pour le Newtype, et le fameux Okimono Kimono (ici la version anglaise publiée par Dark Horse), qui retrace la passion de Mokona pour les kimonos (avec plein de petits dessins et de photos!).

Avec tout ça, je pense qu’on a fait un bon tour du sujet, mais n’hésitez pas à commenter si vous avez des questions! ;)


8 Commentaires

Disponibilité des séries de Clamp en France

Aujourd’hui, je vous propose un petit point sur la disponibilité des titres de Clamp en France!

Cela vous permettra de vous faire une idée de la rareté de certaines séries ou éditions, et de prioriser peut-être vos futurs achats clampesques. ^^

 

Les arrêts de commercialisation officiels

Et on commence avec les séries en arrêt de commercialisation officiel! Le terme signifie que le titre n’est plus commercialisé chez l’éditeur, il sera donc impossible à votre libraire de vous le commander en neuf.

Après ça ne veut pas dire que vous ne le dégoterez pas en neuf au détour d’une étagère sur un coup de bol (et en fonction du stock conservé par votre libraire), mais il faut garder à l’esprit que c’est quasiment impossible, les librairies profitant en général de l’annonce officielle d’un arrêt de commercialisation pour retourner les articles à l’éditeur.

Les tomes restants sont alors pilonnés (pour éviter d’avoir à payer le stockage) et il vous faudra vous tourner vers le marché de l’occasion pour mettre la main dessus!

Commençons donc à voir quelles séries de Clamp ont subi ce sort!

arrêt1Le Voleur aux Cent Visages, Clamp School Detectives et Dukalyon sont officiellement en arrêt chez Pika.

Sur le marché de l’occasion: ils sont encore relativement facilement trouvables à bon prix!

arrêt2C’est également le cas pour Shin Shunkaden chez Glénat, Celui que j’aime chez Tonkam, ainsi que J’aime ce que j’aime et Rex chez Pika.

Sur le marché de l’occasion: Shin Shunkaden et Celui que j’aime sont particulièrement rares et difficilement trouvables à un prix décent…

arrêt3Certaines séries ayant bénéficié de rééditions, les premières séries sont donc passées en arrêt, c’est le cas de RG Veda, Tokyo BabylonLawful Drug chez Tonkam, ou encore Trèfle (version simple et coffret) chez Pika.

Curieusement, c’est le contraire pour X-1999 puisque Tonkam a mis en arrêt la réédition double alors que la simple est encore (relativement) disponible.

Sur le marché de l’occasion: Ces premières éditions de Tokyo Babylon, Lawful Drug et Trèfle ne sont pas simples à trouver à bon prix, mais depuis leurs rééditions respectives on les voit de nouveau passer de temps en temps sur les sites marchands (ebay, priceminister, leboncoin…), il faut donc guetter l’opportunité…!

arrêt5Même topo pour Card Captor Sakura, la version simple avec ses cartes postales, les deux artbooks et les anime comics sont tous en arrêt, alors que la série a bénéficié d’une réédition en volumes doubles.

Sur le marché de l’occasion: Il y a moyen de mettre la main dessus en occaz, après attention à ce que les cartes soient toutes présentes dans les tomes simples de Card Captor Sakura!

arrêt4Cas particulier pour Wish et Miyuki-chan in the Wonderland/Miyuki au pays des merveilles chez Tonkam, les deux éditions sont en arrêt, aussi bien la première édition que la réédition.

Sur le marché de l’occasion: Malgré l’arrêt de com’, avec les rééditions, on devrait à nouveau réussir à mettre la main sur l’une ou l’autre version de ces séries en occasion, mais ne tardez pas trop quand même!

arrêt6Du côté des fanbooks/artbooks, le fanbook de xxxHOLiC est en arrêt depuis la disparition de son éditeur Kami, et Pika a mis en arrêt les artbooks Clamp in North Side, Clamp in South Side, ainsi que les douze magazines Clamp Anthology avec leurs pièces d’échiquier.

Sur le marché de l’occasion: Ils sont encore tous trouvables à bon prix, pour Clamp Anthology il y a souvent des lots, privilégiez-les plutôt que d’acheter les magazines au compte-gouttes et de risquer un trou dans votre collection. ^^

arrêt7L’arrêt n’a pas été officialisé mais apparemment Shirahime Syo est en rupture chez Glénat, de même pour les romans illustrés par Clamp Dragon Brothers: les 4 frères sortis chez Hachette (édition stoppée au bout de 2 tomes), et l’artbook Clamp in Paris chez Pika.

Sur le marché de l’occasion: Pour Shirahime Syo les prix s’envolent apparemment!

arrêt8De même, ce n’est pas officiel (à moins que j’ai loupé l’annonce) mais la séries Chobits (version simple avec les cartes postales) semble également en rupture, de même que l’artbook de Wish qui n’est plus commandable en neuf d’après Electre.

Sur le marché de l’occasion: Ils sont encore trouvables, mais vérifiez bien que les cartes postales soient bien présentes dans la version simple de Chobits!

 

Les séries encore disponibles mais avec des tomes manquants

« Manquant » signifie que le tome est en rupture chez l’éditeur, mais qu’il est toujours commercialisé donc théoriquement qu’ils ont en tout cas l’intention de le réimprimer un jour. Maintenant, selon la politique de certains éditeurs et sans rentrer dans les détails, « manquant » ça peut parfois durer très longtemps (ce que l’on appelle parfois « en réimpression sans date »), et ça peut parfois durer jusqu’à ce que l’arrêt soit officiel effectivement…

Dans tous les cas, je vous conseillerais d’essayer de les trouver d’occasion plutôt que d’attendre une hypothétique réimpression, surtout que certains tomes deviennent vraiment introuvables…

manquants1Selon electre, en ce qui concerne Angelic Layer (5 tomes): les tomes 1-3-5 sont manquants. Pour Magic Knight Rayearth le coffret est en rupture, et sur les 6 tomes de la série, les volumes 2-3-4-5 sont manquants. Quant à Kobato (6 tomes) ce sont les volumes 5-6 qui sont manquants

manquants2Pour X-1999 dont l’édition double est en arrêt, sur les 18 tomes de la version simple, les volumes 1 et 18 sont affichés comme manquants. Concernant RG Veda deluxe (7 tomes), ils sont tous disponibles sauf le n°6 marqué comme manquant.

manquants3Pour la série Tsubasa Reservoir Chronicle en 28 tomes (+ 1 character guidebook), les tomes suivants sont manquants: 2-4-6-8-9-10-13-20-27-28. Les éditons limitées accompagnées de  dvds sont toutes les 3 en rupture. Concernant xxxHOLiC (19 tomes), sont marqués comme manquants les tomes 1-2-4-16-17.

 

Les titres encore disponibles intégralement

Vous trouverez encore facilement:

dispo1Des rééditions telles que Tokyo Babylon poche (5 tomes), Card Captor Sakura doubles (6 tomes), Chobits doubles (4 tomes), Trèfle doubles (2 tomes), Tsubasa Reservoir Chronicle doubles (en cours).

dispo2L’artbook Code Geass Mutuality ainsi que les séries en cours: Lawful Drug réédition + Drug&Drop (5 tomes), Gate 7 (4 tomes).

 

Je remercie Sherryn pour son aide précieuse avec electre, base de données disponible uniquement pour les libraires.

N’hésitez pas à aller faire un tour sur son blog! :)


Poster un commentaire

La symbolique des yeux dans les œuvres de Clamp

Ce dossier contient des spoils sur les séries des Clamp sorties en France!

Gloups!

Gloups!

L’expressivité:

Le signe distinctif d’un manga (par rapport à une BD européenne par exemple), c’est l’exagération des yeux: très grands, brillants, parfois caricaturés, ils expriment avec beaucoup de force et de justesse les émotions des personnages.

Les mangas de Clamp n’échappent pas à cet artifice et on y retrouve des yeux très expressifs, dont le design varie en fonction des séries:

  • Dans RG Veda, les yeux dorés de Ashura le rendent encore plus énigmatique et asexué, et soulignent son ascendance royale.

    yeux1

  • Sakura a des yeux verts très kawaii et très détaillés dans le shôjô Card Captor Sakura… Mais dans le shônen Tsubasa Reservoir Chronicle, où on retrouve une version plus adulte et plus tragique de ce personnage, ses yeux sont d’un vert plus uniforme et plus profond.

    yeux2

  • Dans Magic Knight Rayearth, la couleur des yeux révèle l’élément que maîtrise chacune des héroïnes (rouge: le feu, bleu: l’eau, vert: le vent)…

yeux3

Les yeux et l’âme:

Les yeux sont aussi le reflet profond de l’âme et peuvent revêtir différentes significations. Clamp se sert de cette symbolique pour donner des indications sur ses personnages, et le lecteur avisé peut remarquer que rien n’est laissé au hasard! ;)

  • Dans RG Veda, la présence d’un troisième œil révèle un péché.

yeux4

  • Dans Chobits, les yeux flous de Chii suggèrent son absence d’humanité et le fait qu’elle soit un robot.

yeux5

  • Des yeux violets peuvent aussi révéler l’âme tortueuse de certains personnages – comme Kujaku (RG Veda), Iemitsu (Gate 7) ou Lelouch (Code Geass)…

yeux6

La perte d’un œil/La cécité:

Ça ne vous aura pas échappé, chez Clamp la plupart des personnages a tendance à perdre un œil… Symbole d’un morceau d’âme manquant, la perte d’un œil matérialise également un évènement très éprouvant pour le héros.

  • Pour Seïshiro (Tokyo Babylon), c’est lorsqu’il sauve la vie de Subaru. Pour Subaru, c’est lorsque le sacrifice que Seïshiro a fait lui pèse trop, et qu’il ne veut plus rien lui devoir (X-1999)…

yeux8

  • Pour Shaolan (Tsubasa Reservoir Chronicle), avoir donné son œil lui permet d’implanter un peu de son âme dans son propre clone. Et pour son clone, voler l’œil de Fye lui permet de se recréer une nouvelle identité et d’acquérir de nouveaux pouvoirs, en attendant que l’âme du vrai Shaolan lui permette de construire son propre cœur…yeux7
  • Pour Watanuki et Dômeki, c’est assumer ensemble les conséquences de la destruction de la toile d’araignée… Un évènement qui rapproche indéniablement nos deux héros!

yeux10

  • Pour Date Masamune enfin, et malgré son jeune âge, c’est la condition pour pouvoir utiliser son oni.yeux9
  • En tout cas, on remarque que dans l’univers Clamp, seuls les héros masculins sont touchés par la perte d’un œil… A l’exception faite de Saya dans Blood-C, un animé scénarisé par Nanase Ohkawa dans la lignée de la franchise Blood, et pour lequel les Clamp ont également réalisé le chara-design! A la fin de la première saison, et en clin d’œil (c’est le cas de le dire!) avec l’univers Clamp, Saya perd momentanément un œil:

yeux13

  • Mais il existe aussi chez les Clamp des personnages totalement aveugles, comme Kuyo et Hanranya (dans RG Veda), ou Hinoto (X 1999), toutes des prêtresses qui ont acquis la vision du futur en échange de la perte de la vue.
    La jeune Nunnally dans Code Geass souffre aussi de cécité… une jolie métaphore pour la petite sœur de Zéro qui ne parvient pas non plus à « voir » la véritable personnalité de son frère. Contrairement au cas précédent, on remarque que la cécité ne touche que les héroïnes de Clamp.

yeux12

yeux11

Et les lunettes dans tout ça?

  • Enfin, et je terminerai là-dessus, il y a beaucoup de personnages à lunettes dans les œuvres de Clamp…

yeux15

  • …mais les plus intéressants sont certainement ceux qui cachent leurs pouvoirs derrière leurs lunettes!

yeux14