MangaClamp

Premier site de news sur les CLAMP ! /(⌒ω⌒)\

[Japan Expo 2018] Retour sur 4 jours au mini-Japon de Villepinte!

Poster un commentaire

Ohayo! ~~

Cette année je ne procrastine pas et me retrousse les manches pour vous poster mon compte-rendu de la Japex à la vitesse de la lumière! C’est parti! :D
(Et en parallèle, n’hésitez pas à aller lire notre compte-rendu global sur Journal du Japon! ^^)

Japan Expo – Jour 1 : jeudi 5 juillet 2018

Rien de tel qu’un voyage les cheveux dans le vent! ♪

Le réveil a sonné de bonne heure mais j’étais en pleine forme pour cette nouvelle JE (la 8e je crois ?! Déjà !) et en plus on est passé entre les mailles du filet côté grèves SNCF. Que demander de plus! :p
Malgré un petit coup de chaud dans le métro et le début du RER, je suis arrivée sans encombre vers 9h20 en même temps que ma chère et tendre Gensen. ♥

(Et au passage j’ai pu admirer les dernières pubs de Ki-oon sur la ligne du RER B, cette année consacrées à Beyond the clouds, une création couronnée de succès et même épuisée au milieu du salon avant que le stand soit réapprovisionné! :o).

Le temps de déposer mon sac dans le coffre de la voiture de Gensen pour économiser une consigne et de recevoir un petit cadeau japonais trop mignon (Totoro ! :3) et nous étions enfin parties à la conquête de Japan Expo ! :D
(Et sans difficultés pour récupérer nos badges presse ! Cette année encore, j’étais en effet accréditée pour Journal du Japon. ^^).

Bienvenuuue! :)

Il n’aura pas fait trop chaud ce jeudi, et on en a profité le matin pour faire un petit tour du côté du village des éditeurs.
Square Enix ne faisait pas de goodies sympas cette année (style porte-clefs, stylos etc) mais uniquement des stickers qui, même s’ils étaient jolis, ne valaient pas le coup d’acheter autant de mangas pour avoir des tickets (surtout qu’il m’en aurait fallu 8 : impossible T___T). Par contre ils vendaient quelques goodies exclusifs japonais, une initiative qui semble avoir eu du succès vu la queue de ce côté-là. ;)
Autre petite déception cette année: les conditions d’obtention de certains goodies éditeurs font que j’ai finalement fait l’impasse sur l’ex-libris Gunnm chez Glénat (car je ne suis pas sûre de continuer la nouvelle édition vu la qualité de la traduction…), le magnet Orange chez Akata (j’étais à jour sur la série et n’avais pas envie de commencer les deux autres titres comptant pour l’opération), le badge Silver Spoon chez Kurokawa (je n’avais qu’un manga à acheter, et pas besoin des deux autres badges du set) ou le sac Made in Abyss chez Ototo (car celui-là pour l’avoir il aurait fallu acheter CINQ mangas!!).
Chez eux j’ai par contre pu obtenir le marque page Made in Abyss, tout comme j’ai pris un poster gratuit Éclats d’âme chez Akata. Sinon chez Kana j’ai eu les balles de jonglage Assassination Classroom (prix du meilleur goodies cette année *o*!) et le stylo Moriarty, et chez Kazé j’ai eu un ex-libris The Promised Neverland puis une carte et un marque page Le Chant des souliers rouges. ^^
Enfin chez Delcourt/Tonkam/Soleil, Ki-oon, Pika et Doki-Doki, il n’y avait pas de goodies qui m’intéressaient donc j’ai fait, là encore, l’impasse sur ces stands. Encore une année où mes achats mangas à Japan Expo auront été réduits. Tant mieux pour mon libraire, et tant mieux aussi pour les 5% cumulés sur ma carte de fidélité! :p
Sinon, j’ai tweeté dessus, mais Panini avait bien un stand, et surtout des goodies qui n’avaient pas été annoncés avant la convention! Malgré leurs vœux pieux de retravailler leur communication, on est encore loin du compte… :/ On peut peut-être rester optimistes. ^^’

A part ça on a aussi profité du photocall Fire Force avec Gensen, et moi j’ai fait l’andouille à celui de Made in Abyss pendant qu’elle partait à une conférence de l’équipe de l’animé Cow-boy Bebop. :)

Sinon on ne les a même pas encore faites, mais mon tweet sur les animations The Promised Neverland a eu son petit succès (notamment grâce au retweet de l’auteur du manga *o*). ^^
Je suis bien contente d’avoir pu tenir encore une fois mon live tweet d’ailleurs !! :) Et sans panne de batterie, grâce à la désactivation du terrible Facebook. XD

Nous sommes ensuite allées à mon interview de l’actrice de Takarazuka, Izuru Amase, un entretien très intéressant mais trop court (avec les aléas des plannings). J’aurais aimé avoir le temps de poser toutes mes questions mais c’est le jeu. ;) Vous pourrez bientôt lire ça sur Journal du Japon! :)
Avec Gensen et son amie Angie, après une pause déjeuner bienvenue (et un sandwich maison ♥), nous sommes ensuite allées scène Yuzu admirer justement le spectacle flamboyant du Takarazuka!

Après ce spectacle, des kakigoris bien frais en main, nous sommes allées regarder une recette d’oyakodon scène Washoku mais sans trop nous attarder, faute de places assises. ^^’
Puis on s’est penchées sur les jeux que j’avais récupérés le matin. Les animations prévues par le Point Animation de JE et permettant de gagner des « jens » (une monnaie échangeable contre des goodies) étaient TROP compliquées, sauf à y passer du temps et à chercher les réponses sur google. En plus il fallait les terminer avant 16h…
Nous avons donc lâchement abandonné. XD
Par contre on a testé le stamp rallye « B » One Piece, assez facile et amusant, et permettant de gagner deux jolis feutres. :)

On est enfin passées voir Lou-chan sur son stand amateur Artlien Crew, après avoir craqué sur quelques petits goodies japonais officiels (de Mamoru Hosoda et de Card Captor Sakura) pour ma part. Vous saurez lesquels en bas d’article! :3

Au final, c’était une super première journée bien remplie, et c’est la tête pleine de belles images que j’ai rejoint mon hôtel à 5min du Parc des Expos (gentiment déposée en voiture par mon adorable Gensen ♥), où j’ai pris une douche, avalé un sandwich, et me suis écroulée de fatigue! lol

« Moshi moshi Koibito-chan? » ♥


Japan Expo – Jour 2 : vendredi 6 juillet 2018

Ce second jour, je suis partie à Japan Expo tranquillement, sachant que Gensen n’arrivait que vers midi. ^^
Le matin, j’ai ainsi pris le temps de faire le tour des stands jeunes créateurs, où j’ai fait de jolies découvertes, et notamment échangé avec les sympathiques créatrices de Hell’o Kawaii et Kimono Rikiki.
Et comme chaque année, j’ai admiré les créations, bijoux et accessoires de Ja Parisenne, Saori Urata, Mu.Wu, Sandi Cerise du Cerisier Bleu, Sendree, Secret de fleurs… *o*

Voici quelques photos, mais j’en ai posté plus sur mon twitter si ça vous intéresse. ;)

Je suis ensuite allée faire un tour à l’exposition consacrée à Mamoru Hosoda (La Traversée du Temps, Summer Wars, Les enfants loups, Le garçon et la bête), mis à l’honneur pour la sortie de son nouveau film: Mirai, ma petit sœur. L’expo était cependant minimaliste, avec un immense panneau par film, y compris pour Mirai. On ne pouvait cependant pas prendre en photo ce dernier, ni les quelques pages de son storyboard exposées en vitrine.

Gensen m’a ensuite retrouvée pour une brève pause déjeuner (et un plat préparé pas très bon et acheté au stand Japan Daily (je crois?)), puis je suis allée la shooter pendant son initiation au kyûdô, du tir à l’arc japonais. :)
D’ailleurs cette année, l’espace Bûdo était situé dans le hall de la scène yuzu, une bonne idée car ainsi il se trouvait dans une zone au calme bienvenu (et avec le retour des voitures japonaises, au passage!).

Nous avons ensuite filé au concert de Cécile Corbel et Misaki Iwasa, un moment d’autant plus émouvant quand on a découvert que les deux artistes avaient répété à près de dix mille kilomètres l’une de l’autre, et se rencontraient pour la première fois à cette Japan Expo! Elles ont interprété chacune deux chansons de leur répertoire, ainsi qu’une chanson en commun donc: Sayonara no natsu, de la Colline aux coquelicots, chantée pour l’occasion en japonais et en français. Je vous mets l’original en-dessous, si vous ne la connaissez pas! :)

On a aussi pris en photo de chouettes cosplays. D’ailleurs, ne serait-ce pas le bon moment pour vous poster une galerie de mes jolies rencontres sur ces 4 jours ?! :D
Avec tout plein de Sakura, y compris ses nouvelles tenues! 🌸

Pour terminer la journée, nous avons enfin fait un tour aux stands Wabi Sabi, à la découverte de jolies choses, comme ces céramiques ou ces objets, bijoux et accessoires en tissus japonais… Et d’autres plus insolites, comme le stand sur les « fundoshis » (les sous-vêtements typiques du Japon), ou celui sur les « omoshiroi blocks » (des sculptures miniatures taillées dans des bloc-notes).
Il y avait enfin cette année pléthore de stands de calligraphie ou d’ateliers auxquels on pouvait participer. Je n’en ai tenté aucun, faute de temps (et puis il faut dire que l’espace réduit des stands n’invitait pas à se poser), mais j’ai trouvé l’initiative vraiment sympa! D’ailleurs, j’aurais aimé trouver le temps de peindre des coquillages pour en faire un memory typiquement japonais (ce jeu porte le joli nom de « Kai-awase » ).

Nous avons ensuite assisté au défilé de mode de Japan Promodel Collection, très punchy et inspiré! J’aimerais bien m’habiller comme ça tous les jours. =)

Pour terminer, on a fait un tour des stands japonais, sur un espace assez réduit cette année. (Par contre j’ai l’impression que les stands faisant la pub de telle ou telle ville ou préfecture japonaise avaient gagné en ampleur!)

Je n’ai craqué sur rien de tout ça, c’est un miracle. lol

La petite déception de la journée en tout cas, c’est de n’avoir pas réussi à croiser Holly-chan (j’espère que tu auras tout de même bien profité de ta journée à Japan Expo!! ^^).

Le soir enfin, on a découvert le restaurant Le Nouveau Tokyo à 15 min du Parc Expo, pour un petit repas bien sympathique avec l’équipe de JdJ! :)
L’occasion pour moi aussi de retrouver juste après mon Koibito-chan, qui me rejoignait pour les deux derniers jours de la Japex! ♥


Japan Expo – Jour 3 : samedi 7 juillet 2018

Bon, je fais moins ma maline quand c’est moi qui dois conduire et trouver le bon parking (les agents de sécurité induisent en erreur, aussi. XD). Mais après un mini demi-tour, nous étions enfin arrivés à bon port avec Koibito-chan, et fin prêts pour débuter le weekend! :p
La journée débutait trop bien en plus, Kumamon nous attendait à l’entrée!! :D

En ce samedi matin, l’objectif était de tenter les animations de The Promised Neverland chez Kazé!! On a ainsi pu grimper en haut du mur de 5m (à la vitesse WARP! de Mikako dans Gokinjo, mais c’est parce que j’ai déjà fait de l’escalade XD).

Bon, par contre, avec l’écran tactile je me suis craquée sur les photos en effaçant la meilleure de Koibito-chan (je dis « la meilleure » mais elle était floue quand même XD).
Au final, ça lui aura donné une bonne excuse pour retenter l’escalade le lendemain, et enfin obtenir sa photo souvenir. ;)

On a ensuite pu déjouer les mécanismes secrets d’une des 3 malles « escape game » (elles étaient toutes différentes, j’aurais aimé toutes les essayer! >.<). Après avoir un peu galéré au début, on est tout de même parvenus au bout du jeu, et il était vraiment chouette. ^^

Mention spéciale aux animateurs de tous ces espaces, il leur fallait de l’énergie pour accueillir tout le monde avec le sourire, car j’ai l’impression que les animations n’ont pas désempli des 4 jours! :o

Gensen étant ensuite partie enchaîner deux interviews pour JdJ, je me suis lancée avec Koibito-chan dans un petit tour du hall 5, histoire de lui faire découvrir l’ambiance et la convention. :) On a d’ailleurs croisé Julien de la Balade du Sakura (accompagné de la talentueuse dessinatrice Joranne) sur le stand Vu Du Japon, il y avait tellement de gens à rencontrer sur ce stand, j’aurais pu y passer une demi-journée! ^^ Malheureusement le planning était finalement assez serré cette année. ^^’

Avec nos onigiris à 10€ les 3 (sauf quand la vendeuse se trompe XD), on s’est ensuite installés devant le spectacle de Kumamon et Mikke-chan scène Wabi Sabi, des mascottes toujours super motivées pour danser, partager, et faire plaisir au public.
Aaaaah j’aurais tellement aimé avoir le temps de faire une photo du moment génial où Mikke-chan a essayé de piquer un onigiri à mon Koibito-chan qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait! C’était énorme!! XD

 

 

Toujours scène Wabi Sabi, on a ensuite écouté avec émotion le concert piano-voix de Mika Kobayashi, qui malgré une sonorisation manquant de finesse, nous a livré un moment très intense. Elle a tout d’abord chanté ses chansons originales, puis a terminé son set par sa chanson de l’Attaque des Titans (sur un playback instrumental), et ça m’a vraiment donné des frissons! J’ai adoré découvrir ses chansons originales, que je ne connaissais pas (écoutant surtout ses anisongs). Quel dommage que la communication de Wabi Sabi laisse tant à désirer, je suis sûre que son mini-concert aurait pu être plus blindé si ça avait été annoncé sur le programme de Japan Expo ou sur twitter. La com’ était d’ailleurs si mauvaise que j’ai découvert que j’avais raté un autre de ses concerts le jeudi après-midi, ainsi que sa performance avec le groupe Samurai Kamui. :(

Qu’à cela ne tienne, j’ai quand même ensuite pu aller acheter un de ses CDs sur son stand (oui, elle avait un stand, il fallait faire le tour de l’espace Wabi Sabi pour le découvrir!), et même me prendre en photo avec elle. ♥
Un merveilleux souvenir que je vais garder précieusement!

Après cet incroyable concert, on a filé à notre rendez-vous pour l’escape game Moriarty sur le stand de Kana. Moult péripéties ont failli aboutir à l’annulation de ma réservation, mais heureusement, tout est bien qui finit bien, et on a pu le faire avec Koibito-chan, Gensen, et trois autres comparses qui nous avaient rejoints pour l’occasion!
Pour avoir déjà participé à des escape, je peux dire que celui-ci était drôlement bien fait, avec les mécanismes, énigmes et surprises inhérentes à ce jeu qui connaît un engouement bien mérité ces dernières années! Le décor et le jeu de l’acteur/présentateur étaient top, et on se sentait terriblement dans l’ambiance, dans une bulle recréant l’époque victorienne au beau milieu de Japan Expo. Chapeau! :D

Suite à cette animation immersive très réussie, la journée n’avait cependant encore pas fini d’être passionnante! La prestation du calligraphe Okazu (Saiko Stage) était en effet bluffante et incroyablement captivante. Voici le portrait du terrifiant Oda Nobunaga qu’il a calligraphié à l’encre de chine devant nous, en utilisant différents pinceaux pour représenter différentes tailles de traits, et les différentes forces émanant du personnage:

A la fin de la représentation, les spectateurs ont eu droit à un petit port-folio de ses œuvres, toutes plus réussies les unes que les autres. ^^ (il dessine même du Marvel, c’est fou! O.o)

Gensen a manqué ça, étant repartie au stand de kyûdô! Et c’est d’ailleurs là que nous l’avons ensuite retrouvée, de bien glacés kakigoris à la main, pour tenter d’apercevoir le champion du monde de kyûdô en action. ^^

Nous sommes ensuite allés revoir Cécile Corbel en concert. Cette fois elle était toute seule et nous a interprété plusieurs de ses chansons originales, dont celle d’Arrietty évidemment. :) Conteuse hors pair, la chanteuse a pris le temps entre deux chansons de nous expliquer leur genèse et leur histoire.
« Toutes les chansons ne sont-elles d’ailleurs pas des chansons d’amour? »

Après ce concert très poétique, nous avons filé scène Karasu retrouver le concert des Neko Light Orchestra, qui avaient préparé un joli hommage à Isao Takahata. J’avoue avoir été un peu déçue par ce concert, long et un peu inconfortable (il n’y a pas de places assises dans cette salle). N’étant pas familière de tous les films du réalisateur, je ne connaissais pas toutes les chansons et tous les morceaux, mais j’ai trouvé que ceux-ci étaient un peu inégaux, et que le concert manquait au global de rythme.
La formation des NLO change à chaque concert suivant le style de jeu, mais on retrouvait en tout cas une bonne partie des têtes connues (Neko Nico, Norieh, Alex Mc Fly…), avec toujours beaucoup de passion, d’enthousiasme sur scène, et de virtuosité aux instruments comme au chant. L’interprétation était donc de qualité et c’est bien là l’essentiel! ^^

Voilà comment s’est achevé notre samedi bien rempli, avec des dorayakis dans le sac pour se remettre de nos émotions autour d’un petit dessert japonais! :3

àaaaaaaa table! :p


Japan Expo – Jour 4 : dimanche 8 juillet 2018

Quand t’es quand même un peu dans le mal le dimanche matin… XD (et encore, c’est pas moi qui me suis gourée d’étage dans l’ascenseur de l’hôtel! :p)

Allez on se motive pour la dernière animation de The Promised Neverland: le test de QI! :)
On a tout donné pendant 15 minutes pour répondre à 10 questions de logique, et c’était super amusant à faire (avec Maman qui nous surveillait comme dans le manga!). En plus on a gagné de superbes posters! ^^

Ensuite, pendant que Gensen essayait une animation My Hero Academia, on a refait le 2e stamp rallye One Piece, celui avec les 10 tampons à superposer (et le résultat était bluffant pour peu qu’on se soit bien appliqués et que les tampons n’aient pas été décalés).

J’ai aussi convaincu Koibito-chan d’essayer un kimono pour homme. ♥
La classe à la japonaise, mais pas évident à porter au quotidien! :p

Puis on est allés voir tous ensemble la danse Yosakoi scène Sakura, avec de nombreuses troupes super motivées et enthousiastes (et même la mascotte Shinju-kun qui les a rejoint!). ^^ Ça donnait la pêche! ^^
« Soran soran soran!!! » ♪♫

Nous sommes ensuite allés voir le concert de Kaien scène Ichigo. La musique était super cool, un peu électro/dubstep! :)
Par contre on n’est pas restés jusqu’à la fin car le spectacle était quant à lui un peu bizarre et minimaliste. :/ La salle était plongée dans le noir et on voyait juste quelques jeux de lumière sur scène… En plus, devoir rester assis devant une musique si entraînante, ce n’est pas très logique!
En partant, on a bien tenté de danser un peu au fond de la salle mais on était un peu tout seuls. XD

Qu’à cela ne tienne, cela nous a donné le temps de faire une petite pause déjeuner – avec des karaage un peu trop gras (décidément la bouffe sur place à JE, ça ne vaut pas grand chose, et ça ne vaut surtout pas son prix). ^^’

Il était enfin temps d’aller faire un tour du côté du hall 6! On est allés baver devant les stands de la Nintendo switch, mais avec des niveaux d’appréciation différents (Gensen: l’a déjà // Koibito-chan: en rêve // moi: c’est quoi ces trucs?! :p).

On a enfin également pris le temps de regarder les stands de goodies, encore plein de produits à l’origine douteuse (tous ces t-shirts et posters ne semblaient guère officiels…), mais aussi de jolies figurines. Le stand de Goodsmile Company s’était d’ailleurs encore fait dévaliser cette année, beaucoup de produits étaient en rupture de stock quand on est passé devant!

(oui je sais, le doigt de Hikaru a un problème. XD)
(et j’émets un GROS doute sur le côté officiel des vilains livres de Clow sur la dernière photo! ^^’)

Pendant que Gensen retournait voir Lou-chan sur son stand, Koibito-chan et moi sommes enfin allés voir le spectacle de Samurai Kamui scène Sakura. Une très belle démonstration de chanbara, le combat au sabre. Les acteurs ont même proposé à deux personnes du public à la fin de participer à un combat chorégraphié. C’était vraiment sympa!
Le plus amusant dans l’histoire, c’est qu’ils ont expliqué être déjà venus en 2011. A ce moment-là, je me suis rappelée que l’édition de 2011 c’était ma première Japan Expo, et qu’effectivement, j’étais déjà allée les voir! Sauf qu’étant mal placée, je n’avais rien vu, d’où mon souvenir vague. XD
Voilà un manque qui est donc rattrapé! :)

On a enfin rejoint avec Gensen la scène Karasu pour le mini-concert de Yoko Takahashi. Elle a chanté trois chansons en tout je crois, dont le fameux générique d’Evangelion qui a emporté la foule! C’était mignon à elle d’être accompagnée d’une interprète pour nous dire quelques mots entre deux chansons, et notamment nous parler de l’effet positif de l’engouement français autour de la japanimation sur l’essor de celle-ci. Du coup j’ai trouvé ça super déplacé que le public la siffle (je ne sais même pas trop pourquoi, Gensen pense que les gens ont mal pris le mot « otaku » prononcé par l’interprète… :/). Enfin bref.
C’était quand même cool de l’entendre chanter en live « Zaaaaankoku na tenshi no you niiiii, shooooounen yo shinwa ni nareeeeee!!!! » ♫ :D

Le dernier spectacle de Japan Expo, enfin, était le plus fou pour moi: il s’agissait du concert de Mika Kobayashi, toujours scène Karasu. Avec un playback instrumental, elle a entonné ses plus grands tubes en anisong, de Guilty Crown à Blue Exorcist en passant par L’Attaque des Titans.  C’était incroyable. Quelle voix!!! *o*

J’étais vraiment étonnée que la salle ne soit pas encore plus blindée, vu la qualité du concert et l’envergure de l’artiste…
Juste pour le plaisir de vous partager cette vidéo (♥), je pense que la salle aurait dû être pleine à craquer comme ça (même si je n’ose imaginer un orchestre symphonique et une telle mise en scène pour Japan Expo!):

Nous y voilà… La dernière heure à Japan Expo a toujours un petit goût déjà doux-amer, mais on a voulu en profiter jusqu’au bout en refaisant un petit tour du hall 5. L’occasion pour Koibito-chan de refaire l’escalade du mur de 5m chez Kazé pour enfin avoir sa photo, et pour Gensen de finalement craquer sur des sacs surprises (« lucky bags ») de Yuri On Ice. *o* Alors tu as eu quoi comme goodies au final ma bichette? :)

Pendant que Koibito-chan partait à la CONQUÊTE d’un Bubble Tea (en tout cas, il me l’a raconté comme ça), et s’étalait enfin de fatigue assis par terre (il paraît qu’une « journée à Japan Expo est plus fatigante qu’une journée au ski »: tu m’étonnes! XD), Gensen m’accompagnait pour ma 2e et dernière interview, et pas des moindres: celle de Mika Kobayashi elle-même. ♥

C’est une rencontre que j’ai trouvée vraiment sympathique, et du coup j’ai même osé lui demander de me dédicacer l’album que j’avais acheté sur son stand (et tout le monde a couru partout pour me trouver un stylo-feutre approprié, c’était tellement adorable!).

Trop de bonheur! *__*

A lire bientôt sur JdJ! ;)



 

Le récap’ (si vous n’avez pas eu la foi de tout lire! XD)

Les -:

  • le fait que Wabi-Sabi ne communique toujours pas son programme en avance, par ailleurs indisponible en version papier cette année (il fallait prendre en photo une affiche A3 avec du texte écrit en tout petit pour l’avoir). :(
  • la drôle de gestion des concerts: j’aurais mis le concert tranquille et plutôt instrumental des Neko Light Orchestra (en hommage au regretté réalisateur Isao Takahata) sur la scène Ichigo ou Yuzu, afin qu’on ait des places assises et un écran pour mieux voir les artistes jouer, et pas en Karasu où tout le monde a dû s’asseoir par terre (en plus, ça durait plus d’une heure).
    Au contraire pour le spectacle électro/dubstep de Kaien, on était assis scène Ichigo, alors que la musique donnait envie de danser: ça aurait peut-être été plus approprié scène Karasu…
  • les « ouuuuh » pendant le speech de Yoko Takahashi…
  • le manque de communication en amont sur le planning de Mika Kobayashi à Japan Expo.
  • le fait divers et le drame post-JE… :(
  • dans une moindre mesure, le débat sur la saisie de la douane, notamment sur la vente de fanarts (dessins, goodies) autour de licences connues comme Pokémon (alors qu’il ne devrait pas y avoir de débat).

Les WTF:

  • pourquoi les gens ne tirent-ils pas suffisamment d’espèces avant de venir à Japan Expo? La queue au distributeur me fera toujours halluciner!
  • la fille qui est tombée on ne sait pas comment?! (aïe pour elle ^^’)

Les +:

  • la découverte du Takarazuka et ma rencontre avec l’actrice Izuru Amase.
  • les stands artisanaux, les stands japonais, l’espace jeunes créateurs, toujours aussi chouettes! :)
  • je me suis prise en photo avec les mascottes Kumamon et Tochisuke! Gloire! ♪

  • les 3 animations The Promised Neverland et l’escape game Moriarty.
  • les 2 concerts de Mika Kobayashi et l’interview avec elle. ♥
  • et comme chaque année, on se sent toujours autant chez soi à Japan Expo. ^^

 


Allez, comme d’habitude je termine ce billet par une photo de mes achats ! :)

Chez les éditeurs mangas: Le tome 2 de Made in Abyss (avec le marque-page offert), le tome 1 du Chant des Souliers rouges (avec une carte postale et un marque-page offert), le tome 2 de The Promised Neverland (avec le sac, l’ex-libris, la preview du tome 3, et les 2 posters gagnés au test de QI), la carte postale Monster avec les balles de jonglage Assassination Classroom et le stylo Moriarty, et le poster Eclats d’âme.
Puis en goodies j’ai acheté un jeu de cartes Black Butler, un puzzle Kiki la petite sorcière, des marque-pages Summer Wars, Ame et Yuki les enfants loups et Le garçon et la bête, un stylo-bille et une gomme Card Captor Sakura, et un porte-clés Cartox/Danboard (Yotsuba).
Je me suis enfin pris un collier chez Ja Parisienne, un porte-feuille chez Le Cerisier Bleu, le dernier CD de Mika Kobayashi, et on a aussi craqué sur quelques sucreries. XD

Et vous, vous avez ramené quoi de Japan Expo (comme souvenirs et comme achats)? :D

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.