MangaClamp

Premier site de news sur les CLAMP ! /(⌒ω⌒)\

Bilan 2015: un an de mangas !

6 Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Et voilà, 2016 est là! :)

Bonne année 2016 de la part des Clamp!

Bonne année 2016 de la part des Clamp!

J’en profite pour vous souhaiter mes meilleurs vœux, en espérant que vous gardiez toujours la santé, et que vos rêves les plus fous se réalisent!
Et bien sûr, qu’en cette nouvelle année, les Clamp nous gâtent avec toujours plus de nos séries préférées, Tsubasa World Chronicle et xxxHOLiC Rei en tête – mais à vrai dire, on ne cracherait pas non plus  sur une bonne nouvelle concernant les titres en pause (Gate 7, Drug&Drop, et le tristement célèbre X-1999), n’est-ce pas? ;)

Le récap’ de décembre concernant l’actu Clamp arrivera dans quelques jours, parce qu’encore une fois y’a du boulot pour compiler tout ça. Surtout que si vous me suivez sur twitter, vous aurez noté que le mois n’a pas été si calme que ça, entre une avalanche de nouveaux goodies, de collaborations en tout genre, et d’annonces alléchantes (un nouvel artbook Card Captor Sakura notamment!)… Il y a aussi le contenu des émissions de radio hebdomadaires à traduire, avec pas mal de news là encore! *se remonte les manches*

Bref, tout ça pour dire que cet article arrivera très vite, couplé avec un bilan plus général que, une fois n’est pas coutume, je publierai chez notre partenaire Journal du Japon mi-janvier. ;)
Restez connectés! :D

2016, l'année du singe avec les persos de Tsubasa!

2016, l’année du singe avec les persos de Tsubasa!

Pour l’heure, je vous propose un petit (gros?) bilan manga 2015.
Par contre, je n’y parle pas des animés que j’ai vu (ce serait trop long -___-), ça sera pour une prochaine fois si ça vous intéresse. ;)

J’ai choisi une présentation par éditeur, afin d’en profiter pour écrire un petit avis sur chacun, en indiquant également le nombre de mangas que chacun a sorti cette année. Je n’exploiterai cependant pas plus avant mon gros tableau Excel puisque mangachat a posté le sien avant moi et que ça ferait doublon. Je vous invite en tout cas à consulter son dossier car il est vraiment très bien fait! ;)

Un dernier mot avant de continuer, avec le sponsoring de Captain Obvious, je précise que tout ce qui suit est purement subjectif, que ce soit mon avis sur les éditeurs ou le contenu de mes chroniques mangas, mes lectures étant évidemment indexées sur mes goûts uniquement (d’autant plus que j’ai arrêté les SP dont certains m’étaient imposés… je n’ai donc vraiment lu que ce que je voulais cette année!).
Si vous n’êtes pas d’accord avec moi, n’hésitez pas à poster votre avis en commentaire (j’adore argumenter XD).
(Si vous êtes d’accord, commentez aussi bien sûr, je suis tout aussi fan des émojis qui m’envoient tout leur amour! ♥).

Bonne lecture! :D

delcourt-mangalogo

On commence avec un poids lourd du milieu (ça fait mafia dit comme ça!), j’ai nommé le groupe Delcourt/Tonkam/Soleil.

IMG_20160101_161501En 2015, Delcourt a sorti 93 mangas, dont une majorité de shôjôs/joseis.
C’est d’ailleurs dans cette catégorie-là que j’ai pêché mes lectures de l’année, puisque j’ai eu l’occasion de commencer (et de terminer, vu que la série est courte) Marine Blue de Ai Yazawa (une série un peu datée malheureusement, même si le coup de crayon de l’auteure de Nana dans sa jeunesse ne manque pas de charme).
J’ai également continué Dreamin’ Sun et Six Half (qui ont tous les deux de bons rythmes de parution, et le mérite d’être terminés au Japon, si bien qu’on devrait bientôt approcher de la fin en France !). Si le premier est une comédie romantique plutôt anecdotique (et que je continue surtout grâce à mon attachement pour l’auteure d’Orange), le second m’a agréablement surprise par la finesse de sa narration, avec un sujet pourtant délicat à traiter.
Cette année, j’ai également toujours suivi Princess Jellyfish, à la parution plus sporadique vu que la mangaka jongle avec plusieurs séries au Japon – mais l’intrigue entre dans son dernier arc donc on devrait bientôt en voir la fin. Ce titre est un vrai petit bonheur en tout cas, touchant et drôle à la fois, et injustement méconnu !

Je me demande ce que je lirai chez Delcourt quand toutes ces séries seront terminées (peut-être en 2016, vu leurs différents rythmes de publication…), vu qu’on commence à voir les choix éditoriaux du nouveau directeur, Pierre Valls, et que ceux-ci me laissent de marbre…

Heureusement, il y a encore de quoi piocher dans les vieilles publications de l’époque d’Akata en tout cas, vu que je n’ai pas fini de faire le tour des shôjôs/joseis immanquables qu’ils ont publiés : ça sera donc pour 2016! (je voudrais tellement lire Comme elles, Une sacrée mamie, Sing Yesterday for me, et puis Le Pacte des Yôkais, et Onmyôji. Et peut-être Simple comme l’amour, aussi…)

En effet, au petit bonheur des occasions, on finit toujours par trouver ce que l’on cherche… J’ai ainsi fait l’acquisition en 2015 de quelques Mari Okazaki qu’il me manquait : Après l’Amour, La Sueur des Garçons a l’Odeur du Miel, Effleurer le Ciel et Vague à l’âme. Cette mangaka n’a pas fini de me surprendre, et c’est un régal qu’autant de titres d’elle soient sortis en France !

Pour terminer avec Delcourt, je signalerai qu’en 2015 j’ai arrêté The World is still beautiful, vu que j’ai décidé de stopper les séries dont je guettais le moins les nouvelles sorties. Et il faut bien avouer que je n’ai pas eu de mal à tourner la page sur ce titre qui démarrait bien, mais dont la suite ne m’a pas autant accrochée…

tumblr_inline_nyjh1pZa8o1tvica3_540Côté com’ enfin, notons que l’éditeur s’est offert un nouveau site mais déserte en contrepartie un peu les réseaux sociaux… En tout cas les rares posts sur lesquels je tombe concernent malheureusement rarement les séries que je suis (tout comme les goodies que Delcourt offre, d’ailleurs).

Post-it : ça serait bien qu’un jour Nana reprenne ! Il y a plein de choses dans le Cookie ces derniers temps (de nouvelles illustrations, un calendrier, etc…), et j’ai envie d’y voir un bon signe pour 2016! :)

tonkam

IMG_20160101_193103Avec 94 sorties en 2015, Tonkam (devenu un label de Delcourt) a finalement sorti autant de publications que son grand frère.

Le directeur éditorial, Pascal Lafine, est toujours aussi fan de shônen et de seinen (remarquez, c’est bien, ça équilibre avec tous les shôjôs Delcourt et Soleil !), par contre plus rien ne me tente dans leur catalogue et c’est avec étonnement que je réalise que je n’ai plus aucune série en cours chez cet éditeur.

En effet, chez eux j’ai terminé cette année deux mangas: Liar Game et The Top Secret. Il aura d’ailleurs fallu s’armer de patience pour voir la fin de ces deux séries, mais quelles fins !
Le premier aura continué de nous éblouir jusqu’au bout par ses intrigues ingénieuses, jusqu’à des révélations bien ficelées qui concluent brillamment ce « jeu de menteurs ». Le second, un des chouchous de ma bibliothèque, aura su lui aussi conclure avec intelligence et émotion l’une des enquêtes les plus bouleversantes dont le labo n°9 aura eu la charge !

A part ces deux titres, hé bien j’ai stoppé Brynhildr in the darkness au bout de 10 tomes, à cause d’un fan-service de plus en plus gênant, et d’une intrigue qui, à mon sens, se délitait un peu trop.

Par ailleurs, chez Tonkam aussi j’ai eu envie de piocher dans le fond de catalogue! J’ai ainsi complété grâce au marché de l’occasion ma trilogie spéciale Rumiko Takahashi avec l’achat de deux one-shots, La Tragédie de P et Le Chien de mon Patron.
Mais on dirait que même du côté des anciennes parutions, j’ai enfin fait le tour de ce qui m’intéressait, puisque il n’y a plus aucun titre de Tonkam sur ma wish-list…
Peut-être à l’occasion essaierai-je de compléter mes RG Veda deluxe tiens. Il y a d’ailleurs eu un paquet d’arrêts de commercialisation chez Tonkam cette année, certains tomes vont devenir rares!

En résumé, j’aurai eu du mal à suivre cet éditeur cette année, leur com’ tournant en eau de boudin suite à des prises de tête notamment sur FB, où au passage d’ailleurs, on dirait que tout tourne autour de JoJo (en même temps, 1 manga sur 5 sorti en 2015 chez Tonkam était un JoJo!). De plus les dernières licences ne m’inspirent pas du tout. Une page se tourne, je crois… Enfin bref, malgré tout, je continue de guetter leur planning, sait-on jamais!

(Je me demande, si jamais X-1999 reprenait au Japon, s’ils en récupéreraient la licence ou se la feraient souffler comme pour Drug&Drop d’ailleurs?)

soleilmanga

IMG_20160101_192733Racheté par Delcourt, Soleil fait lui aussi partie du même groupe, et se caractérise par son catalogue très shôjô… « girly », dirons-nous. On compte pas moins de 106 sorties sur l’année 2015 chez eux !

Clairement, je ne suis pas dans le lectorat ciblé par Joanna Ardaillon et Iker Bilbao, c’est donc sans surprises que je suis peu de séries chez cet éditeur.

J’ai en tout cas découvert avec plaisir Lovely Love Lie, un manga qui mêle romance, musique et monde du showbiz, avec une narration efficace et émouvante, et j’ai terminé avec émotion et nostalgie Rozen Maiden saison 2. Enfin je dis « terminé », mais un spin-off va sortir au Japon, donc les Peach-Pit comptent continuer à creuser cet univers. J’ignore si Soleil le sortira également en France, mais si c’est le cas, je foncerai direct !!!

Rien d’autre pour moi chez cet éditeur en tout cas, même si l’animé de F : The Perfect Insider m’a donné envie de mettre la main sur les deux one-shots de Hiroshi Mori qu’il me manque, mais ce sera d’occasion comme ils sont introuvables en neuf.

Ah, et si vous voulez les suivre, notez que eux aussi ont eu un nouveau site internet cette année!

pika

IMG_20160101_192338Deuxième plus gros éditeur en terme de sorties, ou premier si on ne considère pas le groupe Delcourt/Tonkam/Soleil comme un tout (vous suivez?), voici maintenant venir Pika et ses 215 sorties en 2015 (et encore je ne compte pas les réimpressions type xxxHOLiC dans une nouvelle édition…).

Chez Pika, cette année j’ai acheté la courte série horrifique Another, plutôt bien foutue par rapport à l’animé, et j’ai mis en pause Area D dont je ne sais plus que faire : les dessins sont magnifiques mais l’intrigue semble écrite à vue, au fur et à mesure de tomes où les personnages se multiplient un peu trop facilement… J’attends de voir avant de décider si j’arrête ou si je laisse une seconde chance à la série.
Autrement, j’ai poursuivi avec délectation l’immanquable L’Attaque des Titans, toujours aussi prenant, et profité du second guidebook et du très bon spin-off sur Livaï (quelle qu’en soit l’orthographe). Before the fall va partir par contre sans regret à la revente… Ouch!
Clamp oblige, j’ai enfin adoré retrouver mes héros préférés dans xxxHoLic rei et j’attends beaucoup de Tsubasa WoRLD CHRoNiCLE qui est loin d’avoir montré tout ce qu’il avait dans le ventre !

Avec le départ de Kim Bédenne chez Ki-oon et l’arrivée de Mehdi Benrabah (ex-Kazé), la direction éditoriale va certainement encore changer de politique (c’est fou ce jeu des chaises musicales !) mais ça ne devrait pas impacter les séries que je suis, pour le moment en tout cas.

A côté de ça, y’a plein de séries au long cours chez Pika qui me font de l’œil, comme Nodame Cantabile, Chihayafuru, Space Brothers ou encore Billy Bat (qui se termine bientôt au Japon), mais dans tous ces cas, leur rythme de publication et/ou leur nombre de tome me freine, si bien que pour le moment ce ne sont pas des priorités… même si je pense que ces séries me plairaient sûrement. Un jour peut-être?

Cette année il s’est passé plein de choses chez Pika pour leurs 15 ans (des concours, la Pika Box, etc). Pas facile de suivre tous ces évènements, mais si jamais vous trouvez compliqué de vous abonner aux notifications de tous les éditeurs, n’oubliez pas qu’on a la solution sur le forum, avec un topic qui recense non sans subjectivité et humour toutes les opérations promotionnelles, goodies, concours, etc, des éditeurs – un topic largement alimenté ces derniers mois par l’actu Pika donc!

kana
IMG_20160101_1720082Après Pika, attaquons-nous (en toute amitié) à Kana et à ses pas moins de 160 sorties en 2015 !

C’est un gros morceau mais je suis loin de tout suivre chez cet éditeur.
Côté shônen, je lis deux séries aux antipodes l’une de l’autre : le très drôle et complètement déjanté Assassination Classroom, et le sombre et délicieusement gothique (?) Black Butler (dont Kana a aussi sorti le 1er artbook cette année, un ravissement pour les yeux !).

Sinon, en shôjô/josei, j’ai découvert avec bonheur le pétillant Kamakura Diary, un récit tranche-de-vie très touchant signé Akimi Yoshida, et j’ai continué le merveilleux Pavillon des hommes de Fumi Yoshinaga, une uchronie terriblement bouleversante et bien écrite. Ah, et il faudrait que je me remette à jour sur Mon histoire, parce que dans son genre, celui-là est drôlement bien aussi !
Bref, peu de séries, mais que du bon comme vous le voyez !

Chez Kana, j’aimerais aussi trouver l’intégrale d’occasion de Mushishi (depuis le temps qu’on m’en parle), j’aurais bien fait les Master Keaton aussi, mais ils coûtent cher…

Voilà, après, Kana c’est un éditeur que j’aime bien parce qu’ils éditent des artbooks, offrent des goodies, font plein d’activités à Japan Expo, communiquent régulièrement et partout (sur leur site, FB, Twitter…) avec pas mal de concours à la clef… Bref je ne vois pas ce qu’on pourrait leur reprocher.

Urban-China

Label de Dargaud (qui détient aussi Kana), Urban China s’est spécialisé dans le manhua (« manga chinois ») qui a le vent en poupe en ce moment en France, là où le manhwa (« manga coréen ») est en perte de vitesse (suffit de voir la fin de Kwari, qui a mis la clé sous la porte, et la triste évolution de Booken, qui n’est pas encore mort mais n’a sorti que 2 mangas cette année et ne communique presque plus…).
Urban China a sorti 12 titres en 2015. J’en parle alors que je n’ai rien acheté chez eux (sic), mais j’ai néanmoins mis sur ma wish-list Little Yu et La Princesse Vagabonde dont j’entends le plus grand bien, et que j’espère bientôt pouvoir acheter !

kaze-manga
IMG_20160101_152855Pour Kazé et son label Boy’s Love Asuka, j’ai compté 159 nouveaux titres en 2015 (et encore, sans ajouter les 5 coffrets collector intégrale et tous les starter packs…) : bref, ça représente beaucoup de sorties en tout cas !

Chez Kazé, les séries que je suis sont maudites (au Japon) : les Clamp ont ainsi mis en pause Gate 7 et Drug&Drop, et Black Rose Alice est tellement en pause indéterminée qu’il est tombé en arrêt de com’  chez nous (alors que l’intrigue semblait appeler une seconde partie…).

En dehors de ça, pour moi 2015 aura vu la fin de Heartbroken Chocolatier et le début de Brainstorm’ Seduction (ce titre affreux…), deux excellents Setona Mizushiro à découvrir quand on aime les shôjôs compliqués et matures, et voilà, c’est tout ce que je suis encore chez Kazé.

asukaDans le fond de catalogue, je me suis offert d’occasion S (toujours de Setona Mizushiro), et j’ai aussi découvert sur le tard et dévoré le josei Kids on the slope, un manga génial mais dont on n’aura malheureusement jamais le dernier tome en France (considéré comme un hors-série, il délivre pourtant bel et bien un épilogue à l’histoire).
Grâce aux soldes chez Genki-store (ça vaut vraiment le coup d’y jeter un œil! *pub*), j’ai par ailleurs fait l’acquisition du tome 8 collector de L’infirmerie après les cours, de l’intégrale de Black Rose Alice, et de l’adaptation réussie en manga de Summer Wars (avec en bonus l’anthologie avec l’illustration des Clamp!).

Cette année chez Kazé, j’ai aussi failli faire Gokusen mais le nombre de tomes m’a découragée (malgré une publication d’une rapidité jamais vue), et j’aimerais beaucoup me mettre à La Fleur Millénaire prochainement.
Pour le reste, rien d’autre ne m’attire chez cet éditeur…

Sinon, je me demande qui va remplacer Mehdi Benrabah, vu qu’il part chez Pika (cf. plus haut)…
En tout cas on ne peut pas nier que l’éditeur fait plein de choses pour promouvoir ses séries (opérations promotionnelles, goodies, etc), alors j’espère que ça continuera!

glenat
IMG_20160101_170727On continue avec les poids lourds du manga, et je vais maintenant parler de Glénat, et de ses 139 sorties en 2015.

Bon en vrai, je vais surtout parler de ceux que j’ai achetés, sinon on n’aura pas fini aujourd’hui…
Donc, de mon côté, j’ai continué chez Glénat l’excellent Altaïr, qui passe bien trop inaperçu alors qu’il allie la finesse des dessins à celle d’un scénario bien huilé (des batailles, des jeux politiques, des alliances et des trahisons, rien que ça !). J’ai par ailleurs terminé l’incroyable La Tour Fantôme, un polar sulfureux plein de suspense, un titre très particulier mais qui ne manquerait pas d’atouts pour vous séduire vous aussi ! La réimpression de Parasite m’a également permis de dévorer la série, que j’ai tout autant adorée que l’animé (un véritable must-have dans toute bonne mangathèque qui se respecte !). J’ai enfin « fini » Tokyo Ghoul si l’on peut dire, vu que la suite (Tokyo Ghoul : re) va carrément être indispensable…
En dehors de tous ces titres pleins d’action, j’ai eu l’occasion par ailleurs de découvrir le one-shot Les deux Van Gogh, qui ne m’a cependant pas autant plu que ce que j’espérais.

Les choix de l’éditeur me parlent de plus en plus en tout cas, il y a d’ailleurs des licences intéressantes annoncées en 2016 (Les enfants de la baleine, L’ère des cristaux), j’ai hâte de les découvrir ! Je n’ai en effet plus qu’Altaïr en cours chez Glénat, alors il va bien falloir que je découvre d’autres séries chez eux… Je suis curieuse également de découvrir quelle nouvelle direction éditoriale Sakoto Inaba (qui remplace Stéphane Ferrand) va impulser à la collection ! Je fais partie de ceux qui appréciaient pas mal la manière dont la barque était gérée jusqu’ici mais je pense que tout ne peut qu’être amélioré. Par exemple Glénat pond régulièrement une newsletter géniale mais lisible uniquement sur abonnement par mail, ça serait bien que tout le monde puisse y avoir accès! Une page FB en 2016, ça serait bien aussi, non?

Nouveau_logo_Ki-oon
IMG_20160101_173902Avec 104 sorties (+3 coffrets) en 2015, Ki-oon sait rester raisonnable tout en soignant ses titres, tant du point de vue édition et impression que marketing et communication.

Si je suis loin d’avoir tout à fait les mêmes goûts qu’Ahmed Agne et Cécile Pournin qui dirigent la collection, je me suis pourtant surprise récemment à débuter de plus en plus de séries chez cet éditeur !

En séries terminées, cette année j’ai donc découvert le très original Kid I Luck, et dévoré Darker than black, dont je n’osais plus espérer une publication en France, et qui m’a fait replonger avec joie dans l’atmosphère si particulière de l’animé. Malgré son prix handicapant, collection Latitudes oblige, je n’ai pas réussi à passer à côté d’Emma, un chef d’œuvre de Kaoru Mori indispensable pour ses fans, avec une romance victorienne des plus délicates (mais j’ai triché en achetant les premiers tomes d’occasion…).
Chez Ki-oon enfin, je suis également pas mal de titres, dont certains ont une parution plutôt lente, comme le délicat Bride Stories et l’inénarrable Barakamon, mais aussi Cesare, que je viens tout juste de découvrir et auquel j’accroche déjà beaucoup. Puis il y a Dimension W, une série d’action futuriste, Erased, un thriller temporel palpitant, et A Silent Voice, et son imbroglio sentimental né d’une terrible histoire de harcèlement scolaire…
Bref que du bon… Et avec 6 séries en cours, Ki-oon se retrouve en tête des éditeurs dont je suis les sorties !

Et comme si ça ne suffisait pas, Kasane la voleuse de visages, annoncé pour 2016, me fait déjà de l’œil…

kurokawa

IMG_20160101_190853Avec 98 sorties, Kurokawa reste dans la moyenne.

A vrai dire, presque rien ne m’intéresse chez cet éditeur, à part les Hiromu Arakawa. Cette année j’ai encore dévoré les derniers opus drôles (et agricoles) de Silver Spoon – La Cuillère d’Argent et de Nobles Paysans, et découvert avec un peu moins d’enthousiasme Hero Tales et The Heroic Legend of Arslân (on sent que la mangaka n’est pas au scénario sur ces deux titres).

Pour ses dix ans, l’éditeur avait plein de surprises pour ses lecteurs, personnellement c’est surtout sur le set d’ex-libris de Hiromu Arakawa que je me suis jetée, évidemment!

Sinon, du côté de mes explorations de fond de catalogue, je crois que j’ai sur ma wish-list depuis longtemps Je t’aime Suzuki !! à cause des critiques dithyrambiques de Sherryn mais je n’ai pas encore sauté le pas… Faudrait que je lise le début pour m’en faire une idée!

En tout cas vivement 2016 et le retour de Yotsuba& ! :D

panini
IMG_20160101_191625Avec 90 sorties en 2015, il me semble que Panini baisse un peu le régime, mais si c’est pour être plus mesuré et efficace dans la gestion de ses séries en cours, je ne dis pas non.

« Dans les épisodes précédents… »
A vrai dire, il m’est difficile de rester neutre face à cet éditeur… Alors que Margot (la CM dont tout le monde a retenu le prénom tellement les lecteurs n’ont que ce contact à se mettre sous la dent) se décarcasse pour relancer la réputation de cette maison d’édition qui a déçu beaucoup de monde, fin 2014 tout s’est un peu emballé à la cause d’une direction éditoriale qui ne sait pas allier franchise et tact, et de rageux sur FB qui ne savent pas réagir sans agressivité. Le résultat de ce bras de fer à l’issue avortée, c’est qu’en 2015 on est restés sur notre faim question com’ : aucune nouvelle quant aux nombreuses séries sur le carreau, aucun commentaire de la part de l’éditeur sur sa politique et ses choix éditoriaux (et c’est pas faute d’avoir posé la question…), et aucun représentant de l’éditeur à Japan Expo. Comme ça on est tranquille.

Malgré tout, des mangas continuent à sortir, avec beaucoup de rééditions dans le lot, ce qui devrait renflouer les caisses de l’éditeur (si elles en avaient besoin). Et je ne crache pas dessus au contraire puisque cela m’a permis de découvrir l’excellent thriller SF 20th Century Boys, dans une édition double fort économique (que j’achète en neuf et dès leur sortie, tellement j’aime Panini).
En 2015, à part ça, j’ai également fini Tora & Ookami, une comédie romantique toute mignonne, et profité du seul et unique tome de Psychic Detective Yakumo auquel on ait eu droit cette année… Ce thriller fantastique sophistiqué mériterait pourtant un rythme de publication plus soutenu.
En ce qui concerne Ane no Kekkon et Princesse Kaguya, je crains par contre qu’ils ne rejoignent dans les limbes le regretté Combination (stoppé à un tome de la fin, celui-là)…
J’aimerais avoir confiance en leur prochaine reprise, mais le planning de 2016 (qui a été dévoilé par bribes) aurait tendance à me conforter dans un pessimisme qui ne me ressemble pourtant pas…

Bon, à part ça, et pour finir sur une note plus positive, toujours dans mon déterrage de fond de catalogue, j’ai réussi à dégoter cette année une intégrale d’occasion de Banana Fish, et heureusement que je ne suis pas passée à coté de ce titre car il est absolument génial… et bouleversant !

taifu
IMG_20160101_191215La maison d’édition Taïfu et Ototo a sorti 63 titres en 2015 sous ses deux labels (pour info, il y a aussi Ofelbe spécialisé dans les lights novels).

Je ne suis pas une grosse cliente chez eux, n’étant pas plus portée que ça sur le yaoi, pourtant comme de nombreuses personnes j’ai craqué sur l’édition deluxe de In these words. Les dessins sont sublimes et l’histoire très originale puisque qu’on a un véritable thriller psychologique entre les mains, ce qui nous éloigne grandement des boy’s love habituels (dit la fille qui ne lit jamais ceux qui sont « habituels »).
Ototo-logoCerise sur le gâteau, j’ai rencontré les auteures à Japan Expo, vu qu’elles y avaient leur propre mini-stand (j’en ai profité pour papoter avec elles et pour me faire dédicacer mon second tome !). On sent que leur éditeur français les bichonne.
Pour les plus addict des productions de ce duo, plein de doujinshis et de goodies étaient en vente à cette occasion d’ailleurs, une opération qui s’est un peu prolongée sur le site Pointmanga.fr de Taïfu, sans compter le génialissime concours de fin d’année qui a eu lieu (okay j’en parle surtout parce que j’ai gagné un des 7 lucky bags sur FB mais c’est parce que ça me fait plaisir !!).
Chez Ototo, je me suis enfin lancée dans Fate Zero, une adaptation fidèle de l’animé, avec une atmosphère dans laquelle je me replonge avec délices grâce à l’OST de Yuki Kajiura en fond…

komikku
IMG_20160101_174834Le jeune éditeur Komikku commence à avoir déjà de la bouteille, et nous a gâtés avec 57 sorties cette année.

Je dois bien me retrouver dans leurs goûts, puisque j’ai non seulement terminé l’enchanteur Nouveau Tom Sawyer, et frissonné devant la beauté glaciale de Snow Illusion, mais j’ai également commencé 3 séries ! Mignon et dépaysant, Minuscule me fait voyager à chaque nouveau tome, tandis que Arte me séduit grâce à son héroïne artiste qui n’a pas froid aux yeux, alors qu’enfin The Ancient Magus Bride (malgré son titre english à coucher dehors…) se révèle être un des coups de cœur de l’année de beaucoup de monde, grâce à ses personnages mystérieux et à son atmosphère de fantasy. Le Chef de Nobunaga, enfin, continue de m’envoûter : alors que l’histoire et la cuisine ne sont a priori pas mes sujets favoris en manga, ils s’entremêlent si ingénieusement que je me surprends à chaque nouveau volume à toujours tourner les pages avidement !

L’éditeur est bien présent sur FB et relaie à tour de bras news et chroniques sur ses séries, si on les suit on est sûr de ne rien manquer. Évidemment, en plus, j’ai adoré rencontrer Koré Yamazaki à Japan Expo, donc je suis conquise. Dommage que j’aie loupé la venue de Takuto Kashiki!

AkataLogo
IMG_20160101_152155Avec 47 sorties, Akata commence tout doucement à s’implanter dans le paysage manga français. Malgré toute la sympathie que je porte à cet éditeur, je réalise que cette année, je n’ai apprécié que la suite de la romance temporelle Orange, tandis que les rebondissements tirés par les cheveux du thriller dramatique Double Je ne m’auront pas convaincue autant que je l’espérais…

Faudrait vraiment que je me mette à essayer d’autres titres chez eux… Les Pommes Miracle m’intriguent d’ailleurs (dommage j’ai loupé l’occasion d’avoir une pomme en cadeau avec)!

En tout cas l’éditeur se démène efficacement pour argumenter et signer ses contrats au Japon, pour preuve la dernière licence qu’ils ont décrochée: du Natsumi Aida, rien que ça… Voilà qui s’avère être un bon signe pour la suite de leur aventure!

dokidokiVoilà un éditeur que j’oublie tout le temps, et pour cause : je ne suis que Iris Zero chez Doki Doki, et il n’y a pas eu de nouveau tome de la série en 2015.
Parmi les 46 sorties cette année, je n’ai repéré que Mimic Royal Princess qui pourrait me plaire. Il y a avait aussi Le Cortège des Cent démons mais malheureusement cette série est stoppée…

Logo_Casterman
IMG_20160101_160922Seulement 25 sorties chez Casterman en 2015, avec cependant une politique éditoriale de plus en plus claire grâce à la communication enthousiaste de Wladimir Labaere, notamment sur twitter ou dans le podcast de Mangacast.

Grâce à cela, je me suis lancée dans Sangsues, et je ne regrette pas mon achat car c’est l’un de mes coups de cœur de l’année !
J’espère qu’ils sortiront d’autres licences dans le même genre…!

 

imho

IMG_20160101_172355IMHO est un petit éditeur discret mais qui avait malgré tout son propre emplacement à Japan Expo cette année, avec un stand petit mais accueillant, et si peu de choses me parlent dans leur catalogue, j’ai quand même acquis 66% de leurs sorties 2015 !

Bon okay, en vrai je jongle avec les chiffres : j’ai juste acheté deux tomes sur les 3 sorties de cette année, à savoir l’intégrale de la Fille de la plage : un manga à découvrir si on aime Inio Asano (et j’aime Inio Asano).

 

Sans titre Je ne parlerai pas des autres éditeurs dans ce petit (?) bilan, parce que je trouve un peu gonflé d’avoir un avis sur des éditeurs que l’on ne suit pas et chez qui on n’achète rien… Ainsi, si je jette toujours un œil aux acquisitions de Black Box et de Isan Manga, jusque ici rien ne m’a suffisamment attiré pour que j’essaie un de leurs titres… Les nobi nobi, quand j’en achète, c’est souvent pour ma petite sœur, alors je ne développe pas, mais ils font de merveilleux livres illustrés, à découvrir si vous en connaissez pas. Clair de Lune me fait un peu peur depuis qu’ils ont stoppé leurs manhwas et titres en noir et blanc (avec le blog dédié qui a  disparu en même temps, comme ça, pffffuit !), heureusement je n’avais aucune série de concernée, mais du coup je n’ose plus rien acheter chez eux. Kotoji enfin, m’interpelle de plus en plus grâce à une com’ de plus en plus intensive, je me laisserai peut-être tenter par un de leurs titres un de ces 4.
Les autres éditeurs, je les suis de loin, ou via des blogs qui relaient pas mal certaines sorties obscures et s’adressant à un public de niche, mais dont je ne fais pas partie pour le moment…

Aïe, j'ai énervé Watanuki...

Aïe, j’ai énervé Watanuki…

Je n’ai pas calculé le ratio manga vendus/mangas achetés (en neuf et en occaz), mais vous pouvez comme d’hab’ checker ma collection sur Manga-Sanctuary.

Et pour conclure ce billet, et pour vous prouver que je suis complètement capable de tout donner grâce à Paint, je vous ai concocté quelques mini-tops (oui je triche, y’en a plusieurs)! :D

top3_1Parmi toutes les séries que j’ai débutées en 2015, beaucoup m’ont tapé dans l’œil, mais si je ne devais en retenir 3 ce serait celles-là. Même si comme tout le monde j’avais quelques appréhensions sur la reprise de xxxHOLiC à des fins qui me paraissaient purement commerciales, il faut bien dire que la beauté des trois tomes déjà sortis m’a convaincue que les Clamp avaient encore des choses à dire, avec des passages sacrément émouvants en prime…
En seconde place, Brainstorm’ Seduction: parce que Setona Mizushiro se surpasse en poussant jusqu’à ses extrémités ses capacités narratives, avec une prise de tête amoureuse (au sens propre comme au sens figuré d’ailleurs) dont elle seule a le secret.
Enfin, en 3ème place, je nomme Sangsues, découvert grâce au militantisme acharné de mister W.L. et à certains blogueurs influents: comme quoi la com’, ça compte aussi. Ce titre qui me paraissait anecdotique m’a mis une vraie claque en fait.

top3_2Là les places ont été archi-serrées et j’ai dû faire des choix draconiens pour aboutir à ce top… Parmi mes séries en cours, j’ai donc choisi de mettre en avant Le Pavillon des Hommes, dont on n’a eu qu’un seul nouveau tome cette année, mais quel intrigue mon dieu. Je reste juste scotchée par ce manga.
Par ailleurs, j’adore toujours autant Princess Jellyfish, qui s’approche de sa fin, mais reste toujours aussi drôle et touchant tome après tome.
Enfin, Black Butler, qui se rallonge et se perd un peu avec plein de nouveaux arcs, mais nous surprend toujours autant grâce à la noirceur que le titre dévoile par bribes, en explorant les tourments de son jeune héros lié à un fascinant diable de majordome.
Ça me fera drôle quand ces séries s’arrêteront!

top3_3Ici aussi, j’ai eu un peu de mal à me décider, mais certains choix m’ont paru évidents finalement. Je ne pouvais déjà pas ne pas décemment mettre sur la première marche du podium The Top Secret, un chef d’œuvre à l’atmosphère particulière mais qui aura su me toucher, grâce à ses enquêtes aux rebondissements surprenants, et à ses personnages charismatiques aux relations ambiguës… Et la fin est vraiment juste.
La Tour Fantôme aura été aussi un plaisir à suivre du début à la fin, avec une conclusion pleine d’action, de suspense et de panache, à la hauteur de la série!
Même verdict concernant le clap de fin de Heartbroken Chocolatier, qui se termine sur beaucoup d’émotion.

top3_4Vous l’aurez compris, en véritable (?) passionnée de mangas, j’ai toujours à cœur d’explorer les fonds de catalogue en plus des étals de nouveautés, afin d’y dénicher les petites perles que je n’avais pas encore lues, faute de temps ou d’argent, ou tout simplement parce que je ne lisais pas encore de mangas quand ces séries sont sorties.
J’ai donc dévoré l’un après l’autre les volumes de Banana Fish, un manga qui ne paie pas de mine à sa couverture, mais vous fait passer par toutes les couleurs à la lecture: on sourit, on s’inquiète, on pleure, on tremble pour les héros, jusqu’à un final absolument inoubliable.
Même ressenti après la lecture de Parasite, un titre qui ne me disait rien de prime abord (encore des couvertures moches, en plus…), mais l’excellent animé m’a fait bien vite changer d’avis. Cette série est géniale et délivre tellement plus d’émotions que ce que le synopsis laissait deviner sur le papier… J’ai adoré!
Dernier coup de cœur sur Kids on the slope, encore une série qui ne me branchait que moyennement de par son thème et son synopsis (une histoire de jazz et d’amitié…), mais comme souvent avec les mangas, c’est sans a-priori qu’il faut se lancer, surtout quand toutes les critiques vous disent que c’est génial. Parce que oui, c’est génial.

Quoi, vous êtes encore là? Merci de m'avoir lue!

Quoi, vous êtes encore là? Oooh… ~~ Merci de m’avoir lue!

2015 aura été une année de « lectures-plaisir » sans contraintes! Finies les longues critiques sur MS pour moi donc, même si j’ai continué d’écrire toujours quelques mots sur chacune de mes lectures sur le forum MangaClamp (mais sans contrainte de temps ou de longueur/mise en forme du texte)… Chroniques qui sont maintenant compilées mensuellement grâce au défi #ChroniqueTaPAL, auquel participent également mes petits camarades! Rendez-vous ici pour nous lire, ou suivez le hashtag sur twitter! ;)
J’espère faire toujours autant de belles découvertes mangas en 2016 en tout cas! Mais quoi qu’il arrive, je continuerai de m’enflammer pour mes découvertes afin de vous les faire partager! :D

Merci de continuer à me suivre! icon2_jap

Et vous, quels ont été vos coups de cœur manga en 2015? :)

Publicités

6 réflexions sur “Bilan 2015: un an de mangas !

  1. Le bilan par éditeur, c’est toujours efficace et ça permet aussi de voir lesquels ont un catalogue alléchant ou lesquels s’éloignent petit à petit de nos goûts (ex : Doki-Doki)…

    Par contre, pour Panini, faut dire qu’ils tendent le bâton pour se faire battre. Faire un bilan de leurs nombreuses séries en pause (une 20aine) pour rajouter qu’en plus, aucune n’aurait de suite en 2015, c’est clairement de la malveillance.
    PS : si tu revends le tome 19 de Banana Fish, ne m’oublie pas ! :3

    • Ah ah! XD non pas de risque que je le revende, mais t’inquiète, je pense à toi si je tombe dessus en occaz! ;)

      Oui y’aurait de quoi écrire un roman sur la com’ de Panini… D’ailleurs on se demande comment les japonais font pour leur faire confiance et leur vendre encore des licences… XD

  2. Bonne année de découvertes à toi :) !!! Merci encore pour ce superbe bilan très agréable à lire et tellement enthousiaste! Je suis super contente que tu aies pu lire Banana Fish, et l’apprécier =) . J’ai beaucoup de mal à faire un bilan par éditeur, quand j’y pense je suis très peu de séries par éditeurs mais je crois que je suis maso: mes séries préférées paraissent souvent chez des éditeurs qui s’en fichent comme l’an 40 (Clair de Lune avec Spica x2 et Atagoul mdr). Félicitations pour les Takahashi de chez Tonkam! Je partage ton constat en éditeur de Jojo’s Bizarre Adventure aussi. Je fais toujours Steel Ball Run (même si j’ai du mal à accrocher à vrai dire). Les couvertures moches, c’est ce qui fait découvrir de super manga xD !

    Je crois que mon grand coup de cœur de 2015 restera Six Half (je lis toujours mes séries très en retard). Coffee Time, lu très récemment, m’a énormément plu! Je n’attendais plus grand chose après la déception Goggles, alors que Undercurrent m’avait scotchée. Autre grand coup de cœur de l’année, et sur le tard: Kekkaishi (d’ailleurs, si un volume 31 se présente sous vos yeux à prix correct, je prends). J’ai redécouvert Inuyasha aussi (lu 20 volumes pour l’instant). Go pour Xia Da, je te recommande plutôt Little Yu que La princesse Vagabonde (les volumes sont très fins, donc ça se lit en moins de 2 ;__; ), surtout que Little Yu est terminé et qu’on n’aura pas de Pacte des yôkai avant longtemps (dans un thème un peu yôkai). Bon courage pour Onmyôji, les volumes 5 et 6 sont paraît-il devenus très rares (j’avoue ne pas en avoir vu depuis longtemps). Dépêche-toi pour Simple comme l’amour ^^ !!!! (Enfin, je ne sais pas pour le coup…). Une de mes meilleures prises cette année reste sûrement un lot de xxxHOLIC d’occasion, un bel achat que j’ai toujours repoussé :) . Conquise par The Ancient Magus Bride aussi, du moins son premier volume.

    Je suis surprise de voir venir L’ère des cristaux chez Glénat, que je ferai évidemment, ainsi que Les enfants de la baleine (au moins à essayer) et Underwater! Je suis contrainte de reporter Ritournelle en 2016 alors que j’étais si heureuse de voir Aoi Ikebe traduite…

    • On est en 2016, c’est bon, tu peux prendre Ritournelle ! :D

      • Merci de me consoler Bobo mais j’ai une lubie: je découpe l’année sur des achats en trimestre pour les lire. Ainsi, ne pas avoir pu acheter Ritournelle condamne sa lecture à bien plus tard T-T (j’ai depuis aujourd’hui le droit de lire mes achats entre septembre et décembre). C’est en cela que je trouve cette histoire triste (mais je tiens cette résolution de 2014 :) )

    • Merci a-yin c’est gentil! ♥

      Spica x2 m’attirait aussi mais Clair de Lune quoi… J’abandonne avant même d’essayer! xD
      Il faudrait par contre que je jette un œil à tous ces one-shots que tu mentionnes (Ritournelle, Coffee Time)… Je n’ai pas gardé un grand souvenir de Goggles, mais j’avais trouvé Undercurrent bien plus marquant.

      On a beaucoup de lectures en commun en tout cas! =)
      Et moi aussi il m’arrive souvent de découvrir des mangas sur le tard: c’est impossible de suivre tout ce que l’on veut de toute façon (question de budget et de place…).
      En revanche je ne sais pas comment tu fais pour avoir une PAL immense d’avance, moi je suis toujours en flux tendu (tout ce que j’achète est lu le mois d’après au plus tard…)! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s